Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Ce ne sera plus jamais comme avant !.. – Les moutons enragés



D’accord ou pas avec Bruno Berthez ? C’est vrai que les Gilets Jaunes ne sont pas encore bien structuré mais, ils s’organisent, se parlent, font des projets et ça c’est formidable !

Auteur Bruno Berthez

Illustration

Réponse importante de Bruno Berthez à un lecteur qui croit que les gilets n’obtiendront rien: ce ne sera plus jamais comme avant!

« La Terreur seule vous donnera l’intelligence » cité par Saint Just; Isaie, XXVIII, 19

Vous savez que je partage votre avis : le mouvement n’obtiendra rien
car il n’est pas en position d’obtenir quoi que ce soit : il n’est pas
disposé à lutter à mort. Ou si vous voulez, la situation n’est pas
encore assez grave.

Les gens ont encore beaucoup à perdre et seuls ceux qui n’ont rien à perdre peuvent aller jusqu’au bout.

Ceux qui n’ont rien à perdre sont les jeunes, les vieux et les agriculteurs et ceux la sont fourvoyés, mystifiés en ce moment.

Seuls quelques vieux sont venus, mais nous n’avons pas fait la jonction ni avec eux  avec les jeunes.
Mais ce n’est pas parce que les Gilets n’obtiendront rien qu’ils auront
perdu, au contraire: en gros ils se sont gagnés, ils se sont construits.
Voila ma réponse. Ils n’étaient rien et maintenant ils existent.

A la fois en tant que Groupe et en tant qu’individus.

En un mot ma réponse est que le Gilets  ont semé: et le grain ainsi
mis en terre va germer plus tard quand les conditions seront vraiment
favorables:

Une pluie battante se mit a tomber 

sur le grain nouvellement moissonné 

et la misère grandissante 

produisit Misericorde. Pitié et paix.

La régression, la paupérisation qui sont bout du chemin, qui sont  la dernière page de l’agenda de Macron vont  faire germer ce qui est en train d’être semé:
-des leaders se sont formés et révélés
-des liens et des solidarités se sont noués
-on aura peur d’eux c’est déjà fait croyez moi

-ils ont arraché le masque de Macron on a vu qui il était, on sait qu’il n’est pas vertueux, pas un bon prince
-ils ont fait peur aux Allemands qui ont moins envie de Kollaborer avec Macron
-ils cassé la société française comme au temps de la « kollaboration » puis de la guerre  d‘Algérie puis Mai 68

-ils ont fait voler en éclats la ligne droite/gauche qui les
paralysait depuis des décennies, tout comme l’idéologie centriste de la
massification
-ils ont compris que les médias étaient pourris et ils s’expriment et se
parlent entre eux c’est fondamental : convivialité et réseaux
-ils ont favorisé une repolitisation quotidienne
-ils ont pris conscience de la nocivité de la Constitution
-ils ont forcé Melenchon à choisir entre le peuple et l’idéologie, Melenchon est devenu populiste.
-ils se sont mis debout, et pour moi c’est le plus important, ils
vivaient couchés ou à genoux et ils se sont aperçus qu’ils pouvaient se
relever. Sans béquilles. Quel sentiment de fierté de dignité!

Ils ont fait advenir un monde de fureur et comme je ne cesse de le répéter, ils ont libéré l’énergie, les forces:

« La rage , la fureur, l’indignation intense, en cataractes de
feu, de sang,  et de fiel  , en tourbillons de soufre et de fumée , en
formes énormes d ‘énergie,  en créations vivantes apparurent, dans les
flammes de la fureur éternelle
« . William Blake.

L’important ce ne sont pas les mots et les discours, non l’important c’est l’énergie.

La fureur éternelle c’est celle  des peuples en révolte contre
l’opulente sérénité; c’est le doux agneau qui remet le tigre dans sa
cage.

Vous savez que pour moi la crise , la vraie n’a pas commencé, on tape
dans la boite pour gagner du temps. Et bien ici on a eu les
préparatifs, la répétition pour faire face à la grande crise et ne pas
se faire baiser comme en 2008.

La grande crise va créer les conditions favorables à la cristallisation de ce qui est encore épars ou égaré.

Et ce n’est pas rien !

Bruno Berthez



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut