Go to ...
RSS Feed

17 July 2019

Les Foulards rouges ? Ils manifestent à Paris pour « défendre la démocratie et les institutions » — Enfant de la Société — Sott.net



Une marche pour « défendre la démocratie et les institutions » face aux violences : lassés par les Gilets jaunes, des Foulards rouges lancent un pari inédit dans les rues de Paris ce 27 janvier. « C’est un appel à la majorité silencieuse qui reste terrée chez elle depuis dix semaines », plaide l’initiateur de cette Marche républicaine des libertés, Laurent Soulié.

foulars

Sur place, ils étaient plusieurs centaines à 14h à bravant le mauvais temps sur la place de la Nation.

C’est depuis sa page Facebook « STOP. Maintenant, ça suffi t» que cet ingénieur toulousain de 51 ans a lancé mi-décembre l’idée de cette marche, « comme une bouteille à la mer», quand il a compris que «le mouvement n’allait pas s’apaiser ».

Ce mouvement a été rejoint par le collectif des Foulards rouges, né fin novembre pour protester contre les blocages, à condition que le défilé ne soit pas une manifestation de soutien au président Macron mais, plus largement, à la République. « La colère a été entendue, les revendications étaient légitimes mais nous dénonçons la forme, les violences systématiques, la haine contre les élus, les journalistes. Aujourd’hui, on n’est plus dans une contestation sociale », a déclaré Laurent Soulié, initiateur de la marche, lors d’un point presse.

Si le défilé se veut « apolitique », il est de fait difficile de ne pas y voir un mouvement de soutien au gouvernement. En effet, le principal groupe sur les réseaux sociaux d’appel à la mobilisation pour le 27 janvier a été une première fois intitulé « Marche républicaine de soutien à Emmanuel Macron ». Il a depuis été rebaptisé « Marche républicaine des libertés », co-organisés par les Foulards rouges et le collectif de Laurent Soulié, « Stop maintenant, ça suffit ».

Plusieurs élus marcheurs iront également manifester au départ de la place de la Nation. Certains veulent clairement que la mobilisation permette à la majorité de montrer les muscles, à l’instar du sénateur LREM François Patriat, qui déclare dans un entretien diffusé par Public Sénat : « Depuis le début, je dis que nous devons y aller. » Pour le chef de file des sénateurs LREM, entre 50 et 100 parlementaires macronistes devraient faire partie du cortège.





Source link

Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
download udemy paid course for free

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up