Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Un journaliste raconte avoir été agressé par un Gilet jaune, Christophe Castaner réagit




France

URL courte

Un journaliste du quotidien Le Républicain lorrain a fait savoir qu’il avait été attaqué par un Gilet jaune. Selon ses dires, un manifestant l’a agressé physiquement alors qu’il réalisait un reportage sur la mobilisation à Longeville-lès-Saint-Avold. L’auteur présumé des faits rapportés a été placé en garde à vue, selon Christophe Castaner.

Rédacteur au service reportage du Républicain lorrain, Alain Morvan a annoncé avoir été agressé physiquement par un Gilet jaune vendredi près de la frontière franco-allemande, au rond-point de Longeville-lès-Saint-Avold où il réalisait un reportage sur la mobilisation. Les manifestants y avaient installé un barrage filtrant, selon l’AFP.

«J’ai voulu prendre une photo au smartphone du rassemblement et un gilet jaune s’est planté à 5 cm de mon visage en étant menaçant. J’ai décliné mon identité de journaliste, mais cela a été une circonstance aggravante», a expliqué à l’AFP Alain Morvan.

Selon le journaliste, le Gilet jaune lui a ensuite rétorqué qu’il n’avait pas le droit de faire des photos et lui a porté des coups de pied à l’abdomen.

Trois autres Gilets jaunes sont venus pour maîtriser l’agresseur alors qu’il continuait à donner des coups de pied, toujours selon la même source.

Blessé et «choqué psychologiquement», Alain Morvan a été hospitalisé, mais a regagné son domicile en fin de soirée. Il a indiqué qu’il avait effectué «énormément de reportages, dans beaucoup de conditions différentes, mais jamais, je n’ai été agressé ni blessé». Le journaliste a déposé plainte pour violences volontaires.

Le ministre français de l’Intérieur Christophe Castaner a réagi sur Twitter à cette «inqualifiable agression»:

«L’auteur de cette inqualifiable agression a été interpellé et placé en garde à vue par la gendarmerie», écrit-il dans son message.





Source link

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut