Aller à…
RSS Feed

23 novembre 2020

le Crif et la presse aboient



Le 15 janvier 2019, les avocats de Mehdi Nemmouche -l’homme accusé d’avoir commis cet “attentat”- dénoncent une opération du Mossad et présentent leur client comme un bouc émissaire.

L’enquête de Panamza -basée sur de nombreuses sources, notamment israéliennes- était raillée par plusieurs pseudo-journalistes tels Frédéric Haziza et Willy Le Devin.

{SOURCES :

*https://www.lesoir.be/200663/article/2019-01-15/proces-nemmouche-la-tuerie-nest-pas-un-attentat-mais-lexecution-ciblee-du-mossad

*http://www.panamza.com/260514-bruxelles-israel-nativ/

*http://www.panamza.com/060614-nemmouche-camera

Ce mercredi 16 janvier, sans surprise, la presse française -contrairement à ses homologues étrangères- évoque l’info sur un mode outré ou sarcastique.

BFM TV, France 3, Libération (sous la plume du pitre Willy Le Devin, employé du milliardaire israélien Drahi et désinformateur en charge du service police-justice), L’Obs (via la zélée Doan Bui), Anne-Sophie Mercier du Canard enchaîné, France Inter et Europe 1 fulminent (ou ricanent) en dénoncant -comme l’on fait les agents d’influence Mohamed Sifaoui et Nicolas Hénin sur Twitter- le prétendu “complotisme” des avocats de Nemmouche qui vont devoir étayer leur conviction dans les audiences des prochaines semaines afin d’innocenter leur client.

TV5 Monde réussi l’exploit -à travers sa correspondante belge Justine Katz, surnommée “Madame attentats de la RTBF” (une proche de la propagandiste israélienne Rita Katz?)- de ne pas du tout évoquer le Mossad…

…contrairement à la chaîne israélienne i24news (qui tient néanmoins à faire savoir son indignation)…

Plus intéressant : le Crif, ambassade officieuse d’Israël, s’est engagé sur l’affaire en affichant son affliction au sujet de cette “paranoïa complotiste” à travers un article rédigé par son responsable Marc Knobel, historien ultra-réseauté du lobby judéosioniste international (Centre Simon Wisenthal, Licra, Mémorial de la Shoah, etc).

À noter : dans leur plaidoieries, les avocats de Nemmouche ont également accusé la police française dans cette manipulation. Rappel : en mai 2014, le tandem contrôlant cette police était composé de Manuel Valls (à peine nommé Premier ministre) et Bernard Cazeneuve (alors ministre de l’Intérieur), tous deux étroitement liés au clan israélien.

À suivre…
http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/

*http://www.panamza.com/080914-nemmouche-terrorisme-propagande/}



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut