Aller à…
RSS Feed

26 novembre 2020

«Comme sortir dans l’espace!»: ce que ressent un athlète quand il court par -60° C




Société

URL courte

Le sportif moldave, Dmitri Volochine, a parcouru la distance de 50 km au «pôle du froid», en Sibérie, par -60° C. Il a réalisé cette course pour une enfant de 4 ans atteinte de paralysie cérébrale afin de collecter des fonds pour son traitement.

Ce mardi, l’athlète moldave, Dmitri Volochine, a couru 50 km au «pôle du froid», à Oïmiakon, en Sibérie, par une température de moins 60 degrés. Il a parcouru cette distance en six heures.

M.Volochine est le premier athlète à avoir réalisé une telle course par une température si basse sans aucune assistance. Aucun médecin ou sauveteurs ne l’accompagnait.

Il a dédié sa course aux enfants atteints de paralysie cérébrale, et surtout à Eva Pispenouk âgée de 4 ans qui souffre de cette maladie. Les fonds collectés dans le cadre de ce projet seront donnés à sa famille pour le traitement de leur enfant.

«C’est comme sortir dans l’espace. Le froid est terrible et il n’y a pas du tout d’oxygène. Aucun équipement ne peut protéger le corps contre le froid. J’espère que mon visage n’est pas complètement gelé», témoigne Dmitri.

En 2017, un policier italien Paolo Venturini avait couru 75 km à travers un désert iranien par +67° C.





Source link

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut