Go to ...
RSS Feed

25 June 2019

Soutien à Annie LACROIX RIZ — Syndicat C.G.T. ENERGIE PARIS



Le syndicat CGT ENERGIE PARIS tenait solennellement à dénoncer la fiche numéro 17 produite par la CGT et intitulée “extrême droite et médias”.

Dans ce document qui a vocation à éclairer les militants sur les connexions entre l’extrême droite, certains médias et des intellectuels, 2 passages sont particulièrement choquants, scandaleux et indignes de notre CGT

Alors que le document expose les méthodes des municipalités front national à l’égard de certains journalistes afin de les empêcher de faire leur travail, un premier raccourci lamentable est fait avec le mouvement des gilets jaunes afin de le discréditer puisqu’il est écrit “cette défiance (envers les journalistes dans les municipalités FN), qui se transforme parfois en violences, s’est retrouvée par exemple dans le mouvement des gilets jaunes fin 2018”.

Alors que ce mouvement, n’en déplaise à la confédération, est une révolte sociale de fond et de masse, en parler pour le raccrocher aux méthodes d’extrême droite est totalement malhonnête.

Comme tout mouvement de masse, ce mouvement charrie évidemment aussi des individus d’extrême droite, mais pour y avoir participé à plusieurs reprises, nous pouvons vous affirmer que l’écrasante majorité des revendications portées sont communes avec les notres, d’ailleurs nous serons demain présents à l’appel de notre syndicat et de l’UD CGT de Paris, à l’acte 9.

Á ce propos, il serait d’ailleurs intéressant que la confédération se fende d’une fiche 19 d’analyse du mouvement des gilets jaunes et du rôle des médias de masse tenus par le grand patronat, radiophoniques et télévisuelles qui, selon nous et nombre de militants CGT, font tout sauf du journalisme, mais ça vous semblez l’oublier.

Le 2ème passage révoltant, concerne une mise en cause honteuse et pour tout dire dégueulasse de notre Camarade Annie LACROIX RIZ, où il est dit que cette dernière “navigue dans des mouvances conspirationnistes”.

Tous les travaux d’Annie et ses conférences sont des outils indispensables à la montée des consciences de la classe ouvrière, et la CGT devrait bien au contraire faire connaître et diffuser ses travaux au plus grand nombre de militants.

Elle n’est en rien responsable de l’évolution politique d’individus avec qui elle a pu travailler.

Á ce titre, j’espère que vous ne salirez par exemple, jamais la mémoire d’un Benoît Frachon parce qu’il était dans la même organisation syndicale, notre CGT, que le traître Belin.

Aucun des écrits d’Annie LACROIX RIZ ne vous permet de l’associer avec la vermine fasciste.

C’est évidemment tout le contraire, et son analyse marxiste et communiste de l’histoire au plus près des réalités historiques est un véritable phare pour tout militant se réclamant de la charte d’Amiens.

En ce qui concerne notre syndicat, nous n’oublierons jamais la conférence sur “Le grand patronat dans la première moitié du 20ème siècle” que Annie a eu la gentillesse de tenir sur un des 250 sites GRDF et ENEDIS occupés par les grévistes CGT le 19 juin 2018 sur l’agence Trudaine à Paris.

Nous ne la remercierons jamais assez de s’être déplacée gracieusement, pour donner de son temps et de son savoir afin d’éclairer notre vision de la lutte, et en matière d’éclairage sachez que les électriciens et gaziers en connaissent un rayon.

C’est pourquoi, la confédération se refusant à organiser et à confédérer la lutte dans les entreprises dans le cadre du mouvement des gilets jaunes et rouges, nous vous demandons au moins de présenter les excuses de la CGT à notre camarade de lutte historienne Annie LACROIX RIZ.

Le Secrétaire Général CGT Energie Paris

Cédric LIECHTI





Source link

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
download udemy paid course for free

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up