Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Brexit : Londres assume sa nouvelle politique coloniale | Brèves



Le gouvernement de Sa Majesté a choisi sa politique après le Brexit. Dans un entretien au Sunday Telegraph du 30 décembre 2018, le ministre de la Défense, Gavin Williamson, dénonce ce qui a été fait depuis 1956.

En 1956, une expédition militaire britanico-française, appuyée par Israël, s’empara du canal du Suez. Cependant, les États-Unis et l’URSS contraignirent les alliés à se retirer. Ce fiasco marque la fin de la colonisation européenne et le retrait progressif des armées européennes des territoires qu’elles occupaient dans le monde.

Selon le gouvernement May, le Royaume-Uni se tourna alors vers l’Union européenne auquel il n’avait jamais songé adhérer. Ce temps est révolu.

« Nous devons être clairs, c’est une politique qui a été déchirée. La Grande-Bretagne est redevenue une nation mondiale » [1], a précisé M. Williamson. Son ministère est d’ores et déjà en train de négocier l’ouverture de nouvelles bases militaires à l’étranger. Actuellement, le Royaume n’en dispose qu’à Gibraltar, à Chypre, à Diego Garcia et aux îles Malouines (« Falklands »).

Selon le ministre, le monde attend que le Royaume-Uni indique le leadership moral, militaire et global, car il défend la tolérance, la démocratie et la justice.

http://www.voltairenet.org/article204602.html



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut