Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Le lobby israélien attaque Panamza en justice



Journaliste indépendant et fondateur du site d’investigation Panamza, je suis visé par une plainte déposée par Ariel Goldmann, patron du lobby judéosioniste hexagonal. Mon “tort” : avoir exposé sa volonté -attentatoire à la liberté d’expression- de faire créer un “délit de complotisme”.

Le 01.01.2019 à 21h22

Le 14 janvier 2018, j’exposais en détail la plainte déposée à mon encontre par le militant judéofasciste Sammy Ghozlan –sous prétexte de mes révélations sur les mystérieux attentats de l’Hyper Cacher et du Bataclan.

Le 20 février, je dévoilais la volonté affichée par lobby sioniste de monter un dossier à mon sujet.

Le 23 novembre, je révélais le rôle occulte du dirigeant juif et ultrasioniste Ariel Goldmann, ami intime de Bernard Cazeneuve, dans la pré-connaissance des attentats du 13-Novembre.

Le 13 décembre, je dénonçais la doléance délirante de Goldmann, un soutien de l’extrême droite israélienne (notamment le clan de Naftali Bennet, le ministre qui “n’a aucun problème à tuer des Arabes”) et un communautariste méconnu du grand public mais particulièrement choyé par les autorités françaises : faire créer -sans rire- un “délit de complotisme”.

Le 14 décembre, je soulignais le souhait ahurissant de son compère et homologue fou furieux Gil Taieb : “une loi” contre Panamza.

Le 30 décembre, Goldmann -qui s’estime “traîné dans la boue”– a fait savoir, via Twitter et auprès d’un compte anonyme animé par des miliciens sionistes de la chasse aux prétendus antisémites, son “dépôt de plainte” contre Panamza.



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut