Aller à…
RSS Feed

26 novembre 2020

la Macronie dans tous ses états – 24heuresactu.com



Plus le temps passe, plus les réflexions sur la Macronie délivrées dans ses colonnes s’avèrent juste. Macron s’est entouré de nuls pour être certain de briller un peu. Aucun domaine n’échappe à cette règle essentielle. De la protection, au Gouvernement en passant par les députés, la médiocrité crasse est à tous les étages. Cette semaine, l’exemple a été donné par un formidable duo avec en chef de fil un certain Alexandre Benalla. L’ancien (quoi exactement ?) du couple présidentiel continue d’être honteusement protégé par l’Elysée. Cela semble donner des ailes au député Joachim Son-Forget qui insulte et se ridiculise sur Twitter depuis plusieurs jours.

Au secours ! Vivement le retour de l’ancien monde ! Comment ne pas le regretter un peu quand on voit la déliquescence d’une Macronie qui se croit tout permis ? Commençons donc par le plus risible : Joachim Son-Forget. Député LaREM de la 6e circonscription des Français de l’étranger (Suisse et Liechtenstein), cet énergumène de 35 ans s’est signalé dimanche dernier par une attaque très peu politique puisqu’il a balancé à la sénatrice EELV Esther Benbassa un peu courtois « Avec le pot de maquillage que vous vous mettez sur la tête, (…) vous incarnez ce que vous tentez maladroitement de caricaturer ». Après les arguments fallacieux servis jusqu’à plus soif par la majorité de papier, place donc aux règlements de comptes sur le physique avec En Marche !

En Marche a-t-il trouvé son nouveau porte-parole ?

Le pire est que les propos sexistes se sont multipliés à l’occasion d’une cinquantaine de tweets balancés en l’espace d’une heure et demi dimanche dernier. Mal à l’aise les grands pontes d’En Marche ont fini par condamner les propos de leur député et une lettre d’avertissement lui aurait été adressé. Mais il faut croire qu’En Marche n’a pas engendré que des pantins prêts à dire tout et son contraire en l’espace de quelques heures… A En Marche il y a aussi des gusses qui ont de sérieux problèmes. Illustration avec la folle nuit de jeudi à vendredi du député Son-Forget.

Visiblement pas très fatigué contrairement à ses collègues qui n’arrêtent pas de se plaindre du rythme de travail depuis plusieurs semaines (à croire qu’ils n’ont pas entendu Macron exiger des Français qu’ils arrêtent de se plaindre), Son-Forget a passé sa nuit sur Twitter à étaler sa bouffonnerie en place publique. Qu’Esther Benbassa se rassure, elle n’a pas été la seule dans le collimateur de ce fier représentant du pouvoir. Les « trolls et « collègues hypocrites déversant leur fiel » en ont pris pour leur grade entre deux photomontages ridicules dont l’un rappelle que Monsieur le député a obtenu la nationalité kosovare cette année… Un rappel destiné à une personne d’origine serbe qui a eu le malheur de tweeter.

La diplomatie macronienne…

La crétinerie n’a aucune limite à moins que Son-Forget ne soit tout simplement très limité intellectuellement comme le laissent à penser des propos rapportés dans Le Monde. Il semble être cependant qualifié pour donner un coup de main à la diplomatie française. Cette dernière a bien recruté Alexandre Benalla ! Oh officiellement, il faut s’en tenir à la réaction outrée de l’Elysée qui aurait appris après-coup que Benalla jouait au diplomate au Tchad. Un diplomate de haut rang car il s’est entretenu pas moins de deux heures avec le président tchadien. Qui peut encore penser qu’un tel entretien se fait sans l’accord de l’Elysée surtout avec un homme au profil de Benalla ?

La question se pose d’autant plus (et trouve sa réponse facilement) dès lors qu’on apprend que ce Benalla dispose encore de deux passeports diplomatiques. Des passeports qui lui ont été délivrés fin mai (soit après sa mise en cause pour ses actes du 1er mai) et qui – cerise sur le gâteau – lui ont été rendus au mois d’octobre selon lui. Une version qui embarrasse l’Elysée dont « l’indulgence » demandée par Macron lui-même dépasse les limites de l’entendement. Pour donner le change, le pouvoir en appelle aujourd’hui à la Justice pour condamner un individu qui aurait dû rendre ses passeports…

Un homme qui n’aurait jamais dû avoir de passeport diplomatique même lorsqu’il travaillait officiellement pour Emmanuel Macron. En effet, le personnel de sécurité (et même les personnes en charge de la logistique…) n’ont pas de tels passeports lorsqu’ils voyagent à l’étranger dans le cadre de leurs activités. Pourquoi cet énième passe-droit accordé à Benalla ? Décidément, cet ancien garde du corps sans formation devenu diplomate, pro du consulting en Afrique a accès à des informations explosives sur le couple jupitérien ! Il ne reste plus qu’à savoir quoi. Si un juge avait la bonne idée de faire son travail en toute indépendance, en pressant ce petit Benalla, il pourrait en ressortir un jus mortel pour Macron…





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut