Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

Un journaliste mythomane reconnaît des falsifications d’articles depuis des années et démissionne



Un journaliste allemand, primé à plusieurs reprises, a remis sa démission au magazine Der Spiegel suite à une révélation. En effet, il a falsifié des articles depuis des années.

Après avoir été pigiste puis intégré à la rédaction du magazine allemand Der Spiegel il y a un an et demi, le journaliste Claas Relotius, 33 ans, confronté aux accusations d’un collègue, a reconnu avoir falsifié ses articles depuis plusieurs années et a remis sa démission, a déclaré l’hebdomadaire.

Une pomme de discorde avait été le sujet de la frontière américano-mexicaine sur lequel les deux journalistes avaient travaillé ensemble.

​«Ces dernières années, Der Spiegel a publié près de 60 articles du reporter et rédacteur Claas Relotius. Il a reconnu maintenant que, dans plusieurs cas, il avait inventé soit les histoires, soit les faits falsifiés

Selon l’AFP, au total, au moins 14 articles auraient été bidonnés, dont un sur un Yéménite qui a passé 14 ans sans raison à Guantanamo et un autre sur Colin Kaepernick, joueur de football américain qui posait le genou à terre pendant l’hymne américain pour protester contre les inégalités raciales. Claas Relotius prétendait avoir interviewé ses parents.

«Je suis malade et j’ai besoin d’aide», a plaidé de son côté Relotius, cité dans l’article du magazine.

Il aurait expliqué à ses rédacteurs en chef avoir bidonné des sujets, dès le début de sa carrière, quand il ne trouvait pas d’angle ou de sources intéressantes.

En même temps, ce journaliste a été primé à plusieurs reprises. Il a notamment reçu le CNN Journalist Award.

​Der Spiegel a reconnu que près de 60 de ses articles avaient été publiés dans le magazine papier ou sur le site internet. L’hebdomadaire va mener une enquête interne pour comprendre comment ces bidonnages ont pu être effectués ces dernières années.

Liens connexes:



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut