Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

OPERATION VASELINE – Les moutons enragés



 

Le locataire temporaire de l’Élysée passe le turbo pour tenter de nous faire avaler ses couleuvres. Nom de code : Opération Vaseline. Mode d’emploi : Bien enduire les discours, les délayages et les cafouillages. Terminez par un enrobage minutieux avant de servir tous les soirs aux JT. 

Les petits soldats du gouvernement travaillent d’arrache-pied pour tenter de redorer le blason du Président, dont la cote de popularité atteint une profondeur abyssale. Son discours, baptisé Acte 1 a été un véritable fiasco. Ses conseillers en communication pointent depuis chez Pôle Emploi.

Même dans son cauchemar le plus profond, Macron n’aurait pas imaginé toucher le fond aussi vite. Un record dans la Ve République. Mieux qu’Hollande. Il faut le faire quand même ! Valls ne s’en est pas remis. Oh ingrate France ! Zou, il est reparti dans sa Catalogne natale… Mauvaise idée, le Turron ne passe pas bien…

Mais je m’égare. Revenons-en à notre Jupitérien. Il ouvre le débat avec prudence sur le RIC. Je cite :
« Pour l’heure, le RIC n’est donc « qu’un sujet de débat » comme l’a rappelé Édouard Philippe. « Un débat qui aura lieu, confirme-t-on à l’Élysée, mais avec la lucidité nécessaire et le souci de ne pas abîmer la démocratie représentative qui est le socle de notre démocratie.»  » *1 Le Figaro. Au fait, de quelle démocratie représentative parle-t-il ? De la dictature policière en place ?

Délayage quand tu nous tiens ! C’est habile quand même. Le débat aura lieu…Quand ? Mystère. En attendant, braves gens, la hausse des péages est maintenue au 1er février. *2. Souriez, vous serez toujours fliqué, filmé et ponctionné !

Les grands médias nous bassinent en boucle depuis dimanche que l’Élysée et Matignon se concertent pour satisfaire les Gilets Jaunes. Ça bosse dur dans les cabinets ministériels. « Qui touchera les 100 €, qui les financeront, qui touchera la prime d’activité… Même Bercy râle : comment va-t-on trouver le pognon ? En plus la veille de Noël ! Me… Alors, pas moyen de préparer les fêtes tranquillement.

Et d’ailleurs, ce n’est pas l’état qui va verser quoique ce soit !!!

Quel esbroufe ! Quel cirque ! Cette prétendue agitation est doublée de messages d’intox comme quoi le mouvement s’essouffle, qu’il y a beaucoup de défection, que les Gilets Jaunes sont récupérés par la droite, ou la gauche (suivant l’orientation du journal), qu’il faudrait une trêve à Noël pour que Leclerc, Auchan et les autres escrocs de cet acabit fassent des bénéfices…(les actionnaires, pas les caissières). *3

100 € … Fallait oser quand même. Juste avant cette obole lancée aux gueux, Brigitte changeait les rideaux du Palais (le jaune ne passe plus.) et la moquette. Mauvais timing. Plus de 500 000 € quand même…

D’autres intox, plus pernicieuses celle-ci, circulent depuis peu sur la toile. En substance, si le RIC existait depuis longtemps, la peine de mort serait toujours en vigueur, la loi sur l’avortement n’aurait pas été votée, etc. Tout est bon pour désavouer le mouvement. Ça phosphore dur dans les cabinets ministériels. Ils ne savent plus quoi inventer. Ils nous ont même fait le coup du couac ! Les mesurettes énoncées par Macron étaient supprimées à 8 h et autorisées dans la même matinée. Trop fort !

En réalité, il faut continuer. Savez-vous que les grands patrons ont été terrorisés? Extrait : (Canal+, 13 décembre 2018) Irène Inchauspé (l’Opinion) :

« Ils ont vraiment eu peur à un moment d’avoir leurs têtes sur des piques. Quand il y a eu le samedi terrible avec toutes les dégradations, ils avaient appelé le patron du MEDEF en lui disant “Tu lâches tout !” Parce que les grands patrons se sentaient menacés physiquement. Ils ont envoyé des textos en disant “Tu lâches sur le SMIC, il faut qu’on distribue des primes, tu lâches tout !…” *4

Jubilatoire. Quelle bande de couards !

En conclusion, Macron nous jette quelques promesses de débats, assorties de 100 balles (pas pour tous) et hop ! On oublie les gueux et les retraités. (Pour rappel : 32 % des retraités vivent en dessous du seuil de la pauvreté.).

Castaner déblaye les ronds-points à coup de flash-ball dans la gueule, mais tout va bien, dormez tranquilles braves gens… La police veille sur vous.

Ça suffit, la vaseline. Continuons jusqu’au but final.

Si les ronds-points sont durs à tenir, diversifions. Quelques idées :
– Par petits groupes stationnez devant toutes les préfectures/sous préfectures de France avec des pancartes chaque jour pendant une heure ou deux. Pas plus.
– Boycottez les hyper marchés. Arrêtez de les engraisser.
– Boycottez les autoroutes. Arrêtez d’engraisser Vinci.
– Boycottez les syndicats. Déchirez vos cartes. Les syndicats sont vérolés. (Laurent Berger, CFDT a appelé à vider les ronds-points. No comment)
– Inondez d’e-mails les députés, les sénateurs, les ministres, l’Élysée, les hauts fonctionnaires d’état, les médias, les services de l’état, par une lettre courtoise, polie, leur demandant la dissolution de l’AN, le RIC etc. Tous les jours un petit clic.
– Résiliez votre abonnement aux grands médias. Ils sont vendus.
Liste non-exhaustive. Toutes les idées sont les bienvenues.

Il faut pousser Macron à dissoudre l’Assemblée nationale et à partir. Exit la Ve République. Bienvenue à la VIe République. C’est maintenant que ça se passe. Ne pas attendre les Européennes. Trop loin, trop tard. Car ils seront encore là à nous enfumer et nous les avons assez vu. Dehors !

 Claude Janvier

*1 www.lefigaro.fr/politique/2018/12/17/01002-20181217ARTFIG00303-macron-ouvre-avec-prudence-le-debat-sur-le-referendum-citoyen.php

*2 https://www.europe1.fr/economie/hausse-du-prix-des-peages-au-1er-fevrier-malgre-les-gilets-jaunes-le-gouvernement-ne-veut-pas-ceder-3822962#xtor=EPR-202-[Quotidienne]-20181218&lacid=europe1_10011925

*3https://lesmoutonsenrages.fr/2018/12/18/acte-v-gilets-jaunes-paris-par-alexandre-salama/#more-117704

*4 https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2018/12/18/gilets-jaunes-le-medef-panique-etait-pret-a-tout-lacher/



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut