International

URL courte

Un avion-espion américain a mené une mission de reconnaissance dans le secteur de la Méditerranée fermé aux vols en raison d’exercices navals russes, d’après un site qui contrôle les vols des avions militaires.

Un P-8A Poseidon de l’US Navy a longtemps volé non loin de la frontière maritime syrienne malgré l’émission d’un NOTAM signalant la fermeture de ce secteur de la Méditerranée en prévision de manœuvres de navires russes, a annoncé IntelSky, l’un des sites internet qui surveillent les vols d’avions militaires.

​Selon IntelSky, cet avion de patrouille maritime, qui a décollé de la base de Sigonella en Sicile, a longé pendant près d’une heure la côte syrienne, non loin de la base aérienne russe de Hmeimim et du point d’approvisionnement des navires russes à Tartous et ce, malgré l’avertissement lancé au niveau international sur la fermeture de l’espace aérien dans cette région.

​L’avion-espion américain a volé à quelque 30 km de la côte, soit à proximité des frontières maritimes syriennes.

D’après un NOTAM, message international à l’intention des pilotes, les régions de la Méditerranée proches de la frontière syrienne étaient fermées ce samedi en raison des manœuvres navales de la Marine russe.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *