En Belgique, alors que le week-end promet d’être mouvementé en raison des manifestations des Gilets jaunes ainsi que celles contre le pacte de Marrakech, de nombreux mouvements de grève et des actions syndicales sont programmés sur le territoire belge ce vendredi 14 décembre.

Dans un climat déjà assez tendu en raison des manifestations des Gilets jaunes et de celles contre le pacte de Marrakech, prévues pour ce week-end en Belgique, les syndicats belges ont annoncé une journée d’action nationale pour ce vendredi 14 décembre. Elle touchera tous les métiers, tant dans le public que dans le privé.

Ces manifestations interprofessionnelles visent à exprimer la colère contre les réformes sociales comme celle des pensions du gouvernement fédéral, l’échec des négociations pour les métiers «pénibles» et les problèmes de pouvoir d’achat, ont relaté les médias locaux.

​De nombreux secteurs, allant des zones industrielles aux hôpitaux, seront donc touchés par des actions syndicales en ce «vendredi noir».

Plusieurs zones industrielles en Wallonie picarde sont bloqués par le front commun syndical FGTB-CSC ce vendredi.

Par exemple, comme l’indique le portail Sudinfo.be, les premières actions ont commencé vers 05h00, heure locale, dans la région de Mouscron, où les deux principales zones industrielles ont été bloquées par des piquets de grève.

​«Une centaine de personnes participent à ce blocage. Les zonings [zones industrielles, ndlr] seront bloqués jusqu’à minuit», a précisé Gaëtan Vanneste, secrétaire régional FGTB Wallonie picarde.

D’autres blocages de zones industrielles sont également prévus un peu partout dans le pays.

​De son côté, la CSC a organisé le blocage de plusieurs entreprises de titres-services, habituellement peu touchées par ce type d’action.

Pour le moment, l’aéroport de Bruxelles ne subit pas de perturbations. Les passagers sont toutefois invités à ne transporter que des bagages à mains afin éviter tout retard de livraison en cas de grève.

Les médias ont également annoncé que plusieurs administrations seront fermées ce vendredi. Il s’agit principalement des administrations de villes ou de grosses communes.

La situation sera très suivie dans plusieurs entreprises du pays. Ceci concerne, en premier lieu, les entreprises de l’industrie sidérurgique, métallurgique, chimique, du verre, de l’ameublement et de l’alimentation, avec des piquets de grève bloquant l’accès aux usines.

Des grèves sont menées dans plus de 260 entreprises métallurgiques et textiles, a indiqué William Van Erdeghem, président de l’ACV (CSC) Metea.

​Pour le moment, la SNCB et la Poste sont épargnées par ces d’actions de grève. Ces deux secteurs, ainsi que les centres commerciaux, devraient travailler normalement.
Le 8 décembre, un millier de Gilets jaunes ont protesté à Bruxelles pour dénoncer la baisse du pouvoir d’achat et les inégalités sociales. La police a effectué quelque 450 arrestations administratives, selon les médias locaux, tandis que 10 personnes ont été arrêtées et font actuellement l’objet de poursuites judiciaires. Une nouvelle manifestation est prévue pour le samedi 15 décembre.

Une autre manifestation contre le pacte de Marrakech devrait avoir lieu le dimanche 16 décembre, malgré l’interdiction des autorités.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *