Go to ...
RSS Feed

21 August 2019

Reconstitution de l’opération Red Dawn pour la capture de Saddam Hussein | Brèves



Il y a 15 ans, l’opération Red Dawn menée par les forces spéciales américaines a conduit à la capture du Président irakien déchu Saddam Hussein dans un abri souterrain caché sous une ferme abandonnée au bord du Tigre.

Samedi 13 décembre 2003 à 10:15, les Américains ont obtenu des informations sur l’éventuelle cache de Saddam Hussein, rappelle le site d’information Gazeta.ru. C’est alors qu’a été lancée l’opération Red Dawn — en référence au film de 1984 sur la Troisième guerre mondiale et l’invasion des troupes soviétiques aux USA. Un détachement de 600 hommes de la 1ère brigade de la 4e armée d’infanterie (forces spéciales, génie, logistique) sous le commandement du général Raymond Odierno est parti en direction d’Al-Dour, à 150 km au nord de Bagdad, accompagné d’unités de pays alliés.

Les informations sur l’éventuel emplacement de Saddam Hussein avaient été communiquées par un traître ayant connaissance de sa cachette, qui a accepté de parler lors de sa capture. Son nom n’a d’ailleurs jamais été divulgué.

Pendant la fouille du second site plausible (Wolverine-2), les militaires ont remarqué une petite ferme entourée d’une clôture, qui leur a immédiatement semblé suspecte. Des renforts ont été envoyés à cet endroit pour poursuivre les fouilles.

L’attention des soldats américains a été attirée par une pile de briques cachant manifestement quelque chose. Sous ces briques et un tas de terre se trouvait un tunnel menant sous terre. Il ne faisait plus aucun doute que la section se trouvait sur la bonne piste. Le commandement a marqué un temps d’arrêt pour planifier la suite, même si le temps pressait. On ignore combien d’ennemis se trouvaient sous terre.

Après vérification, l’abri s’est avéré être un puits minuscule de 2×2,5 mètres. Les soldats sont descendus à l’intérieur et, à une profondeur de 2 mètres, dans un trou où l’espace était à peine suffisant pour un homme en position couchée, ils sont tombés nez-à-nez avec Saddam Hussein, qui, encore récemment, régnait sans partage dans le Golfe!

Contrairement à l’opération menée en 2011 pour la capture du terroriste numéro 1, Oussama ben Laden, tué lors de l’assaut, aucune arme n’a été utilisée pour appréhender Saddam Hussein. Épuisé par des mois de clandestinité, ce dernier n’a opposé aucune résistance aux soldats. Il n’avait même pas de pistolet.

Saddam Hussein a été remonté à la surface. Il a été presque immédiatement exfiltré vers un endroit secret. Le commandement n’a informé personne du lieu où il se trouvait et de ses conditions de détention.

La capture de l’ancien dirigeant irakien a mis un terme aux différentes rumeurs sur sa prétendue fuite à Hawaï ou à Minsk.

14 décembre, la capture de Saddam Hussein a été confirmée à la presse par l’administrateur de l’Irak par intérim Paul Bremer. Saddam Hussein sera jugé et condamné à la peine capitale par pendaison.

Il a été le premier chef d’État exécuté du nouveau millénaire.

https://fr.sputniknews.com/presse/201812141039308761-saddam-hussein-irak-anniversaire-capture-operation-us/



Source link

Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
free online course

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up