Aller à…
RSS Feed

24 novembre 2020

Strasbourg : un leader juif exige un « délit de complotisme »



Strasbourg : un leader juif exige un « délit de complotisme »
INFO PANAMZA. Suite à l’attentat mystérieux de Strasbourg, Ariel Goldmann, leader juif de France, réclame la création d’un «délit de complotisme». Rappel : il fut l’un des «officiels juifs avertis» du 13-Novembre selon un quotidien israélien.

Le 13.12.2018 à 15h57

Incroyable mais vrai.

Et tellement lourd de sens…

Après Joël Mergui, le patron ultrasioniste des juifs de France qui demande la pénalisation de l’antisionisme, c’est au tour de son co-religionnaire (également engagé dans le sionisme radical) Ariel Goldmann, patron du Fonds social juif unifié (une institution dite caritative et communautariste qui fut fondée et demeure encadrée par la famille Rothschild), de proposer -sans rire- le mercredi 12 décembre de “créer un délit de complotisme” en réaction aux légitimes interrogations suscitées par l’étrange attentat survenu la veille à Strasbourg.


Strasbourg : un leader juif exige un « délit de complotisme »


Rappelez-vous : les abonnés de Panamza ont découvert en détail son parcours sinueux et son rôle trouble -aux côtés de son ami de 30 ans Bernard Cazeneuve- dans la préconnaissance des évènements terroristes de novembre 2015.


Strasbourg : un leader juif exige un « délit de complotisme »


Coïncidence savoureuse : deux semaines après l’article détaillé de Panamza consacré à leur ancienne et opaque alliance, le tandem Cazeneuve/Goldmann vient de faire connaître son autocélébration… à travers un dîner de gala organisé ce jeudi 13 décembre, à… Strasbourg.

Deux jours après l’attentat et en dépit de la fermeture –toujours en cours pour des raisons de sécurité- du marché de Noël.


Strasbourg : un leader juif exige un « délit de complotisme »


Rappel-clé : les militants et sympathisants sionistes ne sont pas seulement, comme l’avait déjà souligné Panamza, à l’avant-garde de la mystification de “l’anticomplotisme” (expression orwellienne pour dissimuler la volonté de s’attaquer à toute liberté d’opinion, d’expression ou d’investigation susceptible de dévoiler ses compromissions occultes et compromettre ainsi ses privilèges indus).

Comme en témoignent de nombreux enfumages sophistiqués de l’après 11-Septembre, les sionistes sont aussi passés maîtres dans l’art -plus subtil- consistant à forger des fausses pistes de recherche (à caractère fantastique, voire “conspirationniste”) pour faire diversion.

Prenez le cas de Xavier Raufer.

Mercredi soir, ce criminologue et vieux compagnon de route du franc-maçon proche du Mossad Alain Bauer a été présenté par un site d’info-vidéo putaclic dénommé Break News (lié au fumeux site islamogauchiste Lies Breaker) comme un courageux lanceur d’alerte sur l’attentat de Strasbourg.

Sur le plateau de CNews, Raufer a joué au bateleur (à partir de 36’40 dans la vidéo intégrale ci-dessous) avec son sparring partner qui feint de s’étonner de ses révélations : Georges Fenech.

Point commun de Raufer et Fenech: leur connexion ancienne et chaleureuse avec Gilles-William Goldnadel, ami intime de Netanyahou et agent d’influence de la cause judéosioniste en France.

Nulle surprise ainsi que Raufer, célébré naïvement par l’équipe pro-Marwan Muhammad de Break News, soit invité par l’Alliance France-Israël…

SOUTENEZ L’INFO-PANAMZA !

[http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/


Alter Info
l’Information Alternative



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut