Les réactions se multiplient en France en réaction aux propos du président Emmanuel Macron qui a considéré lundi lors de son allocution télévisée que la laïcité est « bousculée » en France et qu’il faut « affronter » la question de l’immigration.

Le chef de l’Etat s’adressait aux Français en direct à la télévision pour essayer d’éteindre la mobilisation des gilets jaunes qui réclament une hausse du pouvoir d’achat.

« Dans son allocution E. Macron a parlé d’une “laïcité bousculé” et nous a annoncé qu’il faut “affronter” la “question de l’immigration” » a noté sur son compte Twitter le président de l’association « Tous Citoyens! », David Nakache, avant de poursuivre « pourquoi le Président de la République établit-il un lien entre la précarisation croissante des classes moyennes, l’immigration et la laïcité ? »

Ces remarques sont apparues comme inappropriées au vu de la situation à gérer dans l’hexagone avec un mouvement social d’ampleur nationale inédite.

Le sociologue Marwan Mohammed, a pour sa part déploré sur les réseaux sociaux que le président fasse « le même jeu que tous ses prédécesseurs ». Il a fustigé le fait que « depuis les années 70 le péril immigré-étranger-musulman sert à étouffer les contestations sociales tout en amplifiant le niveau du racisme dans ce pays ».

Le sociologue note également que le chef de l’Etat, a mis, durant son allocution, « les uns contre les autres avec le refrain sur le « profonde » identité de la France ».

Du côté de la presse française, les réactions sont également très critiques.

« Identité et immigration: à quoi joue Emmanuel Macron? » titrait le journal “Libération” mardi soir.

Le quotidien estime que le « président est sorti des réponses économiques et sociales pour parler d’un débat sur l’immigration, rappelant les grandes heures du “sarkozysme” et ouvrant une brèche pour l’extrême droite ».

Le média communautaire “Le MuslimPost” s’est aussi étonné de ce qu’il appelle « la pirouette d’Emmanuel Macron » qui réussit à « Parler de laïcité bousculée en évoquant les mouvements sociaux en France » et rappelle que « c’est bel et bien Macron qui compte amender la loi de 1905 (sur la laïcité) pour avancer sur sa reforme du culte musulman ».

L’avocat franco-turc Selçuk Demir s’est lui aussi offusqué des propos du chef de l’Etat. « Alors qu’il n’en a jamais été question dans les revendications des gilets jaunes, le President Macron aura quand même réussi à nous parler de laïcité bousculée et de la question de l’immigration » a-t-il écrit avant d’ironiser « voilà qui va arrondir nos fins de mois ».

Le chef de l État s’exprimait après plus de quatre semaines de protestations organisées dans tout le pays par le mouvement citoyen des Gilets jaunes.

https://www.aa.com.tr/fr/monde/france-gilets-jaunes-indignation-apr%C3%A8s-les-propos-de-macron-sur-l-immigration-et-la-la%C3%AFcit%C3%A9-/1337004



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *