Société

URL courte

En 2016, les photos du petit Afghan, alors âgé de 5 ans, en maillot aux couleurs de l’Argentine confectionné à partir d’un sac plastique et avec le nom et le numéro de Lionel Messi, ont fait le tour de tous les médias du monde. Sputnik a rencontré la famille de Mortaza dans un camp de réfugiés à Kaboul.

Le célèbre footballeur a par la suite rencontré le garçon et lui a fait un cadeau, dont un maillot avec son autographe. À cause de l’attention générale, le petit «Messi» et sa famille ont été confrontés à une multitude de problèmes. Ils ont quitté leur maison à Jaghori pour s’installer dans un camp de réfugiés à Kaboul.

Vu des lettres et des appels menaçants des Talibans*, le garçon n’a même pas pris les cadeaux de son idole: un ballon de football et deux vrais maillots l’un de l’équipe argentine, l’autre du Barça, sur lesquels Lionel Messi avait écrit «con mucho cariño» (avec toute mon affection), a raconté à Sputnik l’oncle de Mortaza, ajoutant que tout cela leur a été apporté discrètement beaucoup plus tard.

«Il nous était très difficile de rester à Jaghori. […] Ni Mortaza ni mes autres enfants ne pouvaient fréquenter tranquillement l’école. […] Et quand les Talibans* ont attaqué la ville, le danger a augmenté encore plus», a expliqué la mère du garçon.

Même à présent, à Kaboul, le petit «Messi» et sa famille ne sortent pas de leur logement.

«J’aime beaucoup Messi. Il m’a dit de jouer au football comme lui», a raconté à Sputnik le garçon.

Le mouvement des Talibans* est un courant fondamentaliste musulman qui s’est répandu au Pakistan et surtout en Afghanistan depuis octobre 1994. Le régime imposé par les Talibans* est fondé sur un respect strict et littéral de l’islam, particulièrement rigoriste.

*Organisation terroriste interdite en Russie

 





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *