Dans les pas des Gilets jaunes, des Tunisiens voient rouge

La ligne jaune est franchie pour de mystérieux «gilets rouges» tunisiens, qui entendent protester contre la cherté de la vie et appeler à «sauver le pays» de «l’échec de la classe politique». L’annonce a rencontré un certain succès… soupçons et critiques, alors que rien ne garantit que le mouvement survivra à l’effet d’annonce.

Un collectif de «jeunes Tunisiens» a annoncé, samedi 8 décembre, se constituer en «gilets rouges», en réaction à «l’échec de l’actuelle classe politique» aux commandes depuis 2011.

Le «mouvement», qui assume ses affinités avec les Gilets jaunes en France, entend toutefois replacer son combat dans un contexte tunisien, marqué par une crise économique et politique, à la veille du 8e anniversaire du soulèvement qui a marqué le début des Printemps arabes.

La Tunisie a connu du 17 décembre 2010 au 14 janvier 2011 une contestation populaire non structurée qui a abouti au renversement du président Zine El Abidine Ben Ali. En dépit d’acquis institutionnels et politiques enregistrées, le pays est depuis en proie à une situation économique fragile.

«Devant l’échec de ce système à rencontrer, a minima, les aspirations populaires à une vie digne […] nous, groupe de jeunes Tunisiens, annonçons aujourd’hui officiellement (sic), le lancement de la campagne des gilets rouges, pour le salut de la Tunisie», annonce le communiqué publié sur le réseau social Facebook.

La campagne, dont l’identité des instigateurs et le positionnement politique ne sont pas révélés, a été relayée depuis plusieurs jours par des plateformes médiatiques privées.

Si le communiqué marque «officiellement» la naissance de la campagne, des dizaines de publications annonçant «la couleur» étaient publiées depuis le 1er décembre, sur la même page du réseau social Facebook.

https://fr.sputniknews.com/international/201812101039249210-gilets-protestations-tunisie/


Alter Info
l’Information Alternative



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *