Le Pakistan “ne mènera plus la guerre d’un autre”, a affirmé vendredi son Premier ministre Imran Khan, en référence à “la guerre contre le terrorisme” menée aux côtés des Etats-Unis en Afghanistan, qu’Islamabad a rejointe en 2001.

“Nous ne mènerons plus la guerre d’un autre, nous ne nous inclinerons plus devant quiconque”, a lancé l’ancien champion de cricket.

Le Pakistan doit aller de l’avant avec “honneur”, a-t-il poursuivi lors d’une conférence retransmise à la télévision.

Cette déclaration intervient quelques jours après que le président américain Donald Trump a sollicité dans une lettre à Imran Khan l’aide d’Islamabad pour résoudre le conflit en Afghanistan.

L’envoyé américain pour la paix en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, s’est également rendu au Pakistan cette semaine dans ce cadre.

“Heureusement aujourd’hui, les mêmes personnes qui nous demandaient d’en faire plus nous demandent de les aider en Afghanistan, à établir la paix et à négocier”, a poursuivi le chef du gouvernement pakistanais.

Washington, jusqu’alors très critique à l’égard du Pakistan, redouble d’efforts pour mettre un terme à un conflit remontant à 2001, quand une coalition internationale menée par les Etats-Unis avait chassé les talibans du pouvoir.

Alors que les insurgés ont intensifié en 2018 leurs attaques contre les forces de sécurité afghanes, Zalmay Khalilzad a rencontré une délégation talibane à Doha en octobre et novembre.

Mi-novembre, le président américain avait déclaré avoir annulé des centaines de millions de dollars d’aide au Pakistan parce qu”il ne fait rien, rien du tout, pour nous”.

Washington reproche de longue date à ce pays de donner refuge sur son territoire à des groupes armés qui ensuite attaquent les troupes afghanes et américaines de l’autre côté de la frontière afghano-pakistanaise, ce qu’Islamabad a toujours nié.

Début janvier, Donald Trump avait déjà accusé de “mensonges” et de “duplicité” le Pakistan. “Il abrite les terroristes que nous chassons en Afghanistan”, avait-il tweeté.

Le président afghan Ashraf Ghani a récemment annoncé la constitution d’une “équipe de négociation” de 12 personnes et indiqué qu’une “feuille de route pour les négociations de paix” avait été établie. Les talibans ont rejeté ces propositions.

https://www.lorientlejour.com/article/1147272/le-pakistan-ne-menera-plus-la-guerre-dun-autre-affirme-imran-khan.html



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *