Aller à…
RSS Feed

26 novembre 2020

La vidéo-choc de Mantes-la-Jolie a été diffusée par un policier



Sur RTL, le préfet des Yvelines a prétendu ce matin qu’une enquête administrative était ouverte pour identifier l’auteur de cette vidéo.

La veille, le journal Libération et l’Observatoire des violences policièdes (à l’origine du repérage et de la propagation de ces images) révélaient que le diffuseur originel de la vidéo était un policier qui l’a mis en ligne avant de la retirer de son compte (entretemps, la vidéo avait évidemment était dupliquée et republiée par d’autres comptes).

Sollicité par Libération, ce fonctionnaire anonyme n’a fait aucun commentaire.

Un élément frappe : il n’existe aucun précédent d’un policier français mettant en ligne (sur un compte public ouvert) la vidéo d’une interpellation effectuée par lui-même ou ses collègues.

Par ailleurs, l’auteur de la vidéo serait aisément identifiable par le commissariat de Mantes-la-Jolie.

La question se pose : s’agit-il là d’une maladresse individuelle qui sera rapidement punie en justice ?

Ou bien cette diffusion est-elle délibérée pour susciter la colère de jeunes, quelques heures avant l’arrivée sur Paris de “casseurs” parmi les Gilets jaunes?

Cette nouvelle péripétie corrobore étrangement le pari mi-goguenard mi-sérieux (formulé le lundi 3 décembre) du Youtubeur Bassem Braïkï à propos d’une stratégie de la tension dirigée sur la manifestation (menacée par un attentat sous faux drapeau islamiste) du samedi 8 décembre.



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut