Aller à…
RSS Feed

28 septembre 2020

Les pompiers tournent le dos aux élus et aux autorités lors d’une cérémonie dans le Maine-et-Loire — Enfant de la Société — Sott.net



manifestation pompiers

© Ouest France
Gilles Bourdouleix a ensuite rapidement quitté les lieux.

En ce jour de Sainte-Barbe, les pompiers de Cholet ont exprimé leur mécontentement. En cause, des problèmes d’effectif.

La cérémonie de la Sainte-Barbe a tourné court à Cholet ce samedi 1er décembre. Il est 10 h 30 à la caserne de Cholet, lorsque celle-ci doit commencer. Des sapeurs pompiers tournent alors le dos aux élus, parmi lesquels Gilles Bourdouleix, maire de Cholet, et Denis Masséglia, député du Maine-et-Loire. Patrice Braud, président du Sdis, était plus particulièrement visé par l’action des pompiers.

« Ce n’est pas acceptable, on n’est pas là pour ces guignoleries » , fustige l’édile, qui a rapidement quitté les lieux.

Protester contre les baisses d’effectifs

La raison de leur acte ? Les soldats du feu continuent de tirer la sonnette d’alarme quant au manque d’effectif, en vain, assurent-ils. « Il est toujours en baisse, s’exclame Yann Leroux, sergent-chef. On veut pousser la hiérarchie à revoir la couverture opérationnelle. »

Quant à Denis Masséglia, il est resté sur place. « Je regrette qu’il n’y ait pas eu la cérémonie » , dit-il. S’il est ensuite allé échanger avec eux, le député reconnaît « manquer de billes » , pour se prononcer davantage sur le sujet qui agite la caserne.

—–





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut