Aller à…
RSS Feed

30 septembre 2020

«On croit rêver, mais c’est un cauchemar»: Benalla à la fête du JDD, le Net réagit




France

URL courte

Le Journal du dimanche (JDD) a fêté, mardi 27 novembre au soir, ses 70 ans dans un restaurant chic de Paris. Hervé Gattegno, directeur de la rédaction, a soufflé les bougies d’un énorme gâteau d’anniversaire. Cerise sur le gâteau, et c’est le cas de le dire, l’arrivée… d’Alexandre Benalla. Les internautes ne sont pas restés indifférents.

Mardi soir, le Journal du dimanche (JDD) a célébré son 70e anniversaire en présence de nombreuses personnalités, notamment Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, l’ancien Président Nicolas Sarkozy ou encore Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale. Et également Alexandre Benalla, ancien chef adjoint de cabinet du Président de la République qui avait été démis de ses fonctions en juillet, et dont la présence n’est pas passée inaperçue sur la Toile.

Or, un membre du groupe Lagardère a expliqué «qu’il dînait ce soir-là à l’étage, par hasard», lui qui est aujourd’hui mis en examen pour «violences volontaires», «immixtion dans l’exercice d’une fonction publique en accomplissant des actes réservés à l’autorité publique», «port et complicité de port prohibé et sans droit d’insignes réglementés par l’autorité publique», «recel de violation du secret professionnel» et «recel de détournement d’images issues d’un système de vidéo protection».

Et si les nombreuses personnalités politiques et médiatiques ont fait la fête dans le restaurant, les internautes s’en sont eux aussi donnés à cœur joie et ont laissé éclater leurs émotions sur les réseaux.

Les uns restent interloqués par la nouvelle.

D’autres laissent éclater leur colère.

Certains deviennent sarcastiques.

Quelques-uns sont enclins à faire de la réflexion.

L’humour reste toujours au rendez-vous.

Alexandre Benalla, chef de cabinet adjoint du Président Macron, a été mis en examen en juillet 2018 pour violences, plusieurs images tournées le 1er mai 2018 le montrant en train de frapper des manifestants. Le 20 juillet, l’Élysée a annoncé avoir décidé de licencier le conseiller. M.Benalla est également visé par une enquête du parquet de Poitiers suite à la diffusion d’une photo prise en avril 2017 où il brandit un pistolet devant un objectif alors qu’il ne détenait pas de permis de port d’arme à l’époque.





Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut