Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

La Russie renforce ses systèmes S-400 protégeant la Crimée, en pleine crise avec l’Ukraine




Dans le contexte de tensions accrues dans la mer Noire, une batterie supplémentaire de systèmes antimissiles russes S-400 sera mise en service en Crimée pour veiller à la sécurité de la région avant la fin de l’année, a communiqué le porte-parole du District militaire Sud, Vadim Astafiev.

Sur fond de tensions en mer Noire, à la suite de l’incident des trois navires militaires ukrainiens qui avaient violé les eaux territoriales russes dans le détroit de Kertch, une nouvelle batterie de systèmes de défense antiaérienne S-400 Triumph sera mise en service en Crimée avant la fin de l’année, a annoncé aux journalistes Vadim Astafiev, porte-parole du District militaire Sud.

«Prochainement le nouveau système […] remplacera le système antimissile précédent», a-t-il déclaré en précisant que ce changement aurait lieu dans le cadre du réarmement.

Les spécialistes ont commencé à préparer le dispositif militaire l’acheminement vers son lieu permanent de stationnement.

Le S-400 Triumph est le système de défense antiaérienne et antimissiles russe le plus moderne, capable également de détruire des cibles terrestres. La portée des missiles qui équipent les S-400 dépasse les 400 kilomètres. Ils peuvent atteindre une altitude de 30 kilomètres.

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé dimanche matin la frontière russe, effectuant des manœuvres dangereuses et refusant d’exécuter les ordres des garde-côtes. Le département du FSB pour la Crimée a invoqué la violation des articles 19 et 21 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative d’effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter, a fait savoir le Service russe de sécurité (FSB). Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger. Le FSB a promis de publier prochainement des preuves confirmant qu’il s’agissait de la provocation mise en œuvre par Kiev et par la Marine ukrainienne dans les eaux de la mer Noire.

La Russie a ouvert une affaire pénale à la suite de la violation de sa frontière d’État. À la suite de l’incident naval entre l’Ukraine et la Russie dans le détroit de Kertch qui sépare la mer d’Azov de la mer Noire, l’Ukraine a mobilisé ses forces armées, a annoncé le service de presse du ministère ukrainien de la Défense.





Source link

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut