Aller à…
RSS Feed

26 novembre 2020

Les fusions inter-communes continuent ! Nos petites communes vont elles disparaître ? – Les moutons enragés



Un témoignage reçu de Marie M, qui n’est pas contente de la fusion de sa petite ville. D’autant que, les conditions de cette fusion n’ont pas été communiquées aux habitants en temps et en heure, et qui ont appris par la radio, ce prochain « mariage ». Combien de petites communes se sont vue noyées dans des communautés de communes plus ou moins grandes, avec la disparition des services publics, concentrés dans la « grande » ville la plus proche, les obligeant à faire des kilomètres (pour ceux qui le peuvent) pour aller vers une administration ou pire, se rendre dans un hôpital ? Quid des personnes âgées seules ? Témoignez ! Partagez ! Volti

******

Témoignage de Marie M.

Un petit témoignage de terrain sur la politique locale issue de la kabbale généralisée d’extermination des campagnes, d’annexion des terres et autre projet de parcage des cybermoutons dans des camps de concentration urbains, dont l’entrée sera bientôt payante, et à plus long terme la sortie prohibée.

Nous habitons une commune d’environ 700 habitants labellisée « Plus beaux villages de France »…

Le 9 novembre quelqu’un de notre village entend à la radio qu’il y a un projet de fusion entre notre commune et Marennes, la ville voisine. Personne n’est au courant. On apprend par la radio qu’il y a une réunion publique sur le sujet dans notre commune. Ah bon ? Un tract anonyme dans la boîte aux lettres nous avertit par écrit. C’est l’opposition qui s’oppose mais évidemment personne ne comprend rien aux immenses enjeux (voir mon 1er paragraphe) de ce qui se trame globalement.

Réunion publique le 14 novembre à 19h en présence des 2 maires concernés (le nôtre, un pervers narcissique collabo qui est en train de nous vendre) et celui de Marennes (jeune arriviste briguant les plus hauts postes et qui n’avait annoncé sa réelle couleur politique qu’une fois avoir été élu maire. Sic.)
Bref en gros on nous dit qu’on ne comprend rien et qu’on n’a qu’à fermer notre gueule à coup de langue de bois.

Le lendemain soir, 15 novembre, vote du conseil municipal qui valide le projet à la quasi unanimité sauf 1 voix contre et 1 abstention. Pas d’annonce ni d’affichage préalable de l’ordre du jour du conseil municipal (vice de forme ?) Voilà l’histoire ! Bref… de l’art de réduire en 1 semaine les villages de France pas si résistants ni irréductibles que ça.

C’était juste un témoignage qui annonce la mise en place imminente et effective de tout le reste par l’entremise des collabos locaux qui font paître les zombies. Je précise que je ne fais pas de politique vu que j’ai compris les immenses dessous de l’arnaque globale.

En PJ et pour argumenter:
– tract de l’opposition trouvé dans ma boîte aux lettres
– compte rendu faux-cul du conseil municipal (avec des mots comme « démocratie », etc)
– lettre au préfet par l’opposition
– et discussion pas piquée des vers sur page FB à ce sujet… entre le maire de Marennes et Kami Kaïe une « villageoise » de chez nous. Voir post du 16 novembre 10h36 et commentaires Marennes Ville

J’ai essayé de bouger ce village dans tous les sens par le passé. Créer une monnaie locale autogérée décentralisée (le J.E.U). Donner des tas d’idées pas chères, accessibles pour des tas de trucs. J’ai mis une annonce sur le bon coin pour re-remplir l’école.
Et au sujet des manœuvres et lâchetés de la part du maire débouchant sur la fermeture de la maternelle, je lui ai dit ses quatre vérités face à face devant la presse, avec 30 mecs couillus soi disant « opposants » derrière moi, mais là, de visu, personne n’a levé le petit doigt pour étayer mes propos, personne, j’étais seule…

Alors aujourd’hui je pleure, car je sais que tout ça, c’est peine perdue. Ils vont se laisser parquer de partout.

Marie

Pièces jointes pour informations

Marie M.jpg

Réunion conseil municipal_du_15_novembre_2018

fusion marennes brouage

Note Volti

J’ai été obligée de supprimer le haut de la page qui contenait les coordonnées privées, ainsi que la fin du document qui était lui aussi signé, il comporte les civilités et remerciements d’usage. Le document est en format ODT (suite bureautique open source de Libre Office) vous pouvez l’ouvrir sous Word

Convertir un document ODT en DOC – Word

  1. Dans Windows, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le fichier ODT à convertir.
  2. Cliquez sur Ouvrir avec puis sur WordPad.
  3. Maintenant que le fichier est ouvert dans WordPad, cliquez sur le menu Fichier puis sur Enregistrer sous.
  4. Cliquez sur Document Office Open XML.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut