Aller à…
RSS Feed

23 novembre 2020

Après le Black Friday, le samedi jaune – 24heuresactu.com



Rédigé par notre équipe le 24 novembre 2018.

Consommez ! Consommez ! Le mot d’ordre des élites vers la plèbe est simple. Il faut consommer pour perpétuer un système qui rend fou et qui tue. Les Français ont donc été invités à sortir leur carte bancaire et ce sont 5,7 milliards d’euros de dépensés qui sont attendus entre le 23 et le 25 novembre. Le Black Friday dure en fait plus d’une journée, mais aujourd’hui, place au samedi jaune et à la colère du peuple de France.

En 2015, 3 % des commerçants parisiens pratiquaient le Black Friday. Une opération venue des Etats-Unis, initialement sur Internet et uniquement et centrée sur les produits Hi-Fi. Deux ans plus tard, 44 % des enseignes matraquaient à coup de pub qu’elles pratiquaient des offres exceptionnelles en ce jour devenu béni pour la consommation. Combien d’enseignes complices cette année ? Beaucoup et même beaucoup trop ! Les commerçants y voient un moyen d’écouler leur marchandise qui ne se vend pas si bien, et pour cause les Français n’ont plus de quoi s’acheter le strict nécessaire comme du carburant afin de se rendre au travail…

Les gilets jaunes tombés dans le piège de l’hyperconsommation ?

Les enseignes assurent donc pratiquer des prix très compétitifs et ce bien au-delà du simple vendredi 23 novembre. Comment consommer plus sans argent supplémentaire ? Eh bien les banques n’hésitent plus à communiquer sur le fait qu’il est possible de souscrire à des crédits à la consommation pour profiter de ces quelques journées pas si intéressantes pour le porte-monnaie. En effet, les rabais sont moins importants que lors des soldes, car les commerçants n’ont pas le droit de vendre à perte lors de cette opération. Le Black Friday est surcoté, mais il faut bien nourrir la machine à consommer pour se donner l’illusion que tout va bien.

Consommez ! Consommez ! Que ceux qui peuvent encore participer au grand cirque le fassent à leurs risques et périls. Tous les autres – et ils sont une majorité – sont invités (pas par le Gouvernement cette fois) à exprimer leur colère dans les rues de France. Les points de blocage sont déjà extrêmement nombreux en France en ce samedi 24 novembre même si les télévisions se concentrent (ô surprise) sur la manifestation parisienne. Les CRS sont présents en nombre, mais la vague est clairement populaire avec des milliers de gilets jaunes qui affluent déjà vers la place de la Concorde.

Les gilets jaunes veulent se faire entendre après un premier acte, le 17 novembre, réussi qui a obligé le Gouvernement à mentir dans les grandes largeurs sur les chiffres et à criminaliser le mouvement. La même opération est en cours, mais les mensonges du pouvoir ne suffisent plus à endormir le peuple. La mobilisation n’a pas cessé depuis une semaine, car le peuple est au pied du mur et ne cache plus ses souffrances infligées par Macron et ses sbires. Le peuple veut se faire entendre pacifiquement, mais Macron lui interdit de s’approcher de son cher Palais de l’Elysée. La place de la Concorde est condamnée et quand le pouvoir tourne le dos à la paix, c’est la guerre qu’il invite. Macron a décidément faux sur toute la ligne à moins que sa politique ne vise qu’à la destruction de la France et des Français.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut