Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, avait donné aux forces de répression la consigne prudente (valable pour la journée de samedi. Après, retour à la routine si la conjoncture est favorable) de ne pas éborgner, casser trop de dents et de nez, ouvrir des cuirs chevelus, jeter à terre et (…)

Editorial



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *