Les membres de l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) parlent un mélange de russe et d’anglais et n’ont pas de problèmes de communication, a confié Serena M. Auñón-Chancellor

Pour les astronautes qui travaillent sur l’ISS, la barrière linguistique n’existe pas, a expliqué à des écoliers américains l’astronaute Serena M. Auñón-Chancellor.

«C’est drôle, mais nous ne croyons pas que la langue est un obstacle ici [dans l’espace, ndlr]. Nous passons la formation en russe et les cosmonautes russes en anglais, et nous passons d’une langue à l’autre», a-t-elle indiqué lors d’une vidéoconférence depuis l’ISS.

L’Américaine est en mission sur l’ISS avec l’astronaute allemand Alexander Gerste et le Russe Sergueï Prokopyev.

«Très souvent, je m’adresse à Sergueï en russe et il répond en anglais. Parfois, c’est un mélange des propositions russes et anglaises, une sorte de Renglish, si vous voulez», a-t-elle déclaré.

L’astronaute a même ajouté que la possibilité de parler en deux langues présentait certains avantages.

«Parfois les mots en russe sont meilleurs que ceux en anglais et c’est eux que nous choisissons alors. C’est très intéressant et cela nous donne plus d’occasions de parler avec nos collègues de choses importantes, telles que la famille et les proches sur la Terre», a conclu l’astronaute.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *