Aller à…
RSS Feed

24 novembre 2020

Sukhoi explique ce qui l’empêche momentanément d’exporter ses SSJ100 en Iran




International

URL courte

La société russe Sukhoi sera de nouveau prête à envisager l’exportation des avions de ligne SSJ100 en Iran après que la proportion des pièces de fabrication américaine servant à l’assemblage de ces appareils n’excédera plus les 10%, a indiqué le président de l’entreprise Alexandre Roubtsov.

Dans les conditions des sanctions imposées à l’Iran par les États-Unis, l’avionneur russe Sukhoi ne peut que différer la livraison de ses Sukhoi Superjet 100 à Téhéran, a déclaré son président Alexandre Roubtsov.

«Nous avons pris la décision ferme de renoncer au vente de nos avions à l’Iran dans les circonstances actuelles compte tenu de la présence de 22% de matériels américains […] Dès que nous aurons atteint un niveau inférieur à 10%, nous abordons de nouveau cette question», a-t-il souligné lors du Salon aéronautique international de Bahreïn BIAS 2018.

Le groupe russe GSS a signé fin avril des mémorandums d’intention sur la livraison de 40 avions de ligne Sukhoi Superjet 100 en version «russisée» SSJ100R à deux compagnies aériennes iraniennes d’ici 2022.

Début mai, la tension est montée d’un cran autour du programme nucléaire iranien après la décision des États-Unis de se retirer de l’accord de juillet 2015, annoncée par le Président Trump le 8 mai dernier. Aux termes de l’accord, l’Iran doit brider son programme nucléaire et ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d’une partie des sanctions internationales visant la République islamique. Donald Trump a également déclaré que Washington rétablirait les sanctions imposées à Téhéran et suspendues suite à la signature de l’accord de 2015.





Source link

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut