Aller à…
RSS Feed

26 novembre 2020

une île française isolée et couverte de déchets… – Les moutons enragés



C’est vraiment triste de voir ça. Société de consommation pourrie où, aussitôt acheté, aussitôt jeté et remplacé. Plus aucun endroit n’est propre, les témoignages de notre civilisation dégénérée, sont partout. Et quand j’entends que les gens font des enfants parce qu’ils les aiment, ça me fait doucement rigoler. Quel bel héritage à leur laisser, qu’une planète jonchée de saloperies diverses et variées, preuves de notre boulimie consommatrice. Les solutions sont à la portée, l’ÉDUCATION de tous, en commençant par ces populations chez qui on exporte nos merdes et, qui n’ont pas la culture, la conscience, les structures et la volonté politique, pour les traiter. Regardez cette image prise au Pakistan en août 2018. Je rêve un peu quand je vois que chez nous, qui nous disons « civilisés », c’est un bordel sans nom. Combien trient leurs déchets ? Faire du fric à n’importe quel prix, est devenu la nouvelle religion. La manipulation des gens par la création de l’irrépressible envie d’avoir, de posséder, quitte à se passer de l’essentiel pour « paraître », pour flatter leur petit ego est à vomir. Bientôt des printemps silencieux, des forêts désertes, des cieux et mers vides ? On y va droit devant et il va être difficile de freiner. À force de pousser mémé (Gaïa) dans les orties, elle se retrouve en short et, ça pique. Elle pourra s’en remettre, mais ce sera sans nous, si nous restons aveugles et sourds. Partagez ! Volti

******

Axel Leclerq pour Positivr

Une expédition scientifique revient de l’atoll avec des images effarantes qui nous rappellent l’urgence d’agir vite et fort contre la pollution des océans. A.L

Serge Planes directeur scientifique de l’expédition Tara

Plus aucun îlot ne semble épargné par le plastique. Pas même le plus éloigné de côtes, pas même le plus isolé de tous. Démonstration avec Clipperton, une île française méconnue, inhabitée, et, pourtant, couverte de déchets ! Des images édifiantes qui donnent toute la mesure d’un fléau à éliminer de toute urgence.

La bateau Tara, qui navigue à travers le globe pour en mesurer les évolutions, est récemment passé par Clipperton, un atoll français situé à plus de 1 000km des côtes mexicaines. Et ce que ses passagers y ont découvert les a laissés sans voix…

Serge Planes, directeur scientifique de l’expédition Tara Pacific, sur Lefigaro.fr :

« Ça m’a retourné le cœur (…) Il n’y a pas un endroit plus propre qu’un autre, les déchets sont partout (…) Tous les nids sont faits à partir de déchets plastiques. Quel triste lieu de naissance que nous offrons à nos jeunes fous là où ils devraient découvrir une nature pure. Ces oiseaux n’ont que nos saletés pour se protéger (…) Si seulement je pouvais convaincre l’État français d’organiser des missions une fois par an pour nettoyer Clipperton, ce serait bien. Ça aurait une valeur d’exemple, ce serait tout à l’honneur de la France. Est-ce si compliqué ? »

Romain Troublé, directeur de la Fondation Tara :

« Clipperton et d’autres îles reculées visitées depuis 2016 témoignent d’échouages massifs de macro-déchets, renforçant s’il en faut l’ampleur du défi. »

Source : Serge Planes directeur scientifique de l’expédition Tara

Voilà précisément à quoi sert ce genre de témoignages : à nous alerter, à nous donner la mesure de la tâche et l’urgence qu’il y a à agir. Merci Tara.

Source Positivr.fr

Quelques images non exhaustives d’endroits pollués

Images ci-dessous Tout sur Google heart



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut