Et s’il existait une autre Syrie, pas seulement un champ de bataille, cible des tirs de radicaux? Une fois que l’on met pied sur le sol syrien, on se rend compte, pas sans étonnement, que la vie s’y poursuit sous – et malgré – les pilonnages.

En ruines ou intactes, ces villes syriennes présentent une vive illustration d’une extrême diversité à divers niveaux, de la confession au mode de vie et style vestimentaire. Veuillez réunir cette «mosaïque», mot entendu dans tous les coins de rue, à partir de deux villes pour commencer — Damas et Alep — pour en former une image d’une Syrie où la vie bouillonne en cet automne 2018, après plus de sept ans de guerre.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *