Go to ...
RSS Feed

21 January 2019

Charles Bentz répond à la polémique… – Les moutons enragés



Les granules homéopathiques sont ce qu’il y a de moins cher en matière de soins alternatifs. Le déremboursement de l’homéopathie risque de creuser le « trou sans fond » de la sécu, par le recours à la médecine conventionnelle. Je viens de lire un article qui dit : l’allopathie n’existe pas. Nos amis zététiciens, nous expliquent pourquoi. D’autres défendent les bienfaits de l’homéopathie et, on peut se demander pourquoi la dérembourser si elle est efficace pour beaucoup de patients ? De plus vu la dilution des principes actifs, c’est bien moins dangereux que la chimie de big-pharma. Quel est le but de cette mise au pilori de l’homéopathie ? Partagez ! Volti

******

Source Trust My Science

En réponse à l’appel au déremboursement des soins homéopathiques par un collectif de médecins, le président du Syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), Carles Bentz, a publié cette semaine une tribune dans Le Figaro, pour défendre sa discipline. Il s’en prend avec vigueur aux signataires de l’appel, et rappelle qu’un tel déremboursement aurait l’effet inverse de celui promu par les signataires : une augmentation du coût des soins pour la sécurité sociale.

Dans cette tribune publiée sur Le Figaro Santé le 26 octobre, le spécialiste annonce que son organisation compte porter plainte contre les signataires de l’appel. Il considère que le document manque profondément de respect aux millions de personnes qui font confiance à l’homéopathie pour soigner leurs maux avec des médicaments selon lui moins agressifs pour leur organisme.

Il estime également qu’il s’agit d’une insulte envers les professionnels qui pratiquent cette forme de médecine (qualifiés de « charlatans »). Il juge, enfin, que leur prise de position constitue un grave manquement envers leur serment d’Hippocrate, puisqu’il s’agit d’une attaque idéologique de médecins envers d’autres médecins.

Charles Bentz défend également la médecine homéopathique sur le fond, en répondant aux critiques des signataires quant à son inefficacité. Selon lui, « l’homéopathie est un champ de recherche à part entière, dans lequel sont effectués des travaux rigoureux, qui répondent aux plus hauts standards. Ce sont ces travaux, notamment en recherche fondamentale, qui ont permis de démontrer à plusieurs reprises que des hautes dilutions ont bien une activité propre ». Et le médecin de citer le programme de recherche EPI3, « supervisé par un comité scientifique strictement indépendant et réalisé auprès de 825 médecins et 8559 patients sur un an, (qui) a fait l’objet de 12 publications dans des revues scientifiques de référence entre 2011 et 2016 ».

Pour conclure, le professeur revient sur l’objectif affiché par les signataires pour demander le déremboursement de l’homéopathie : les coûts que cette dernière fait porter à l’assurance maladie. Là encore, il fait part de son désaccord, en précisant d’une part que l’homéopathie « a représenté seulement 0,29% des remboursements de médicaments en 2016. Ce coût est minime et démontre à lui seul que l’argument financier de ceux qui s’attaquent aveuglément à l’homéopathie ne tient pas ».

D’autre part, il estime que « ceux qui espèrent que le déremboursement permettra de faire des économies et de « rationaliser » les dépenses poussent au contraire vers des effets inverses, vus les reports de prescriptions inévitables vers des traitements plus chers… et plus risqués ».

Source Trusmyscience

Et aussi :

Cinq pays seulement détiennent 70% des zones sauvages mondiales restantes

Le risque de développer un cancer peut augmenter avec la taille, pour une raison simple

Un homme atteint de sclérose en plaques parvient de nouveau à marcher grâce à ses cellules souches

Cette membrane permet de produire de l’électricité uniquement à partir d’eau salée

Extrait de l’article expliquant l’allopathie par rapport à l’homéopathie :

Rappelons que la médecine (que nous proposons de ne jamais appeler allopathie) utilise une large gamme de techniques depuis la prise en charge psychologique jusqu’à la chirurgie réparatrice en passant par de très nombreux médicaments dont la plupart des principes actifs sont extraits ou ont été conçus à partir d’extraits de plantes. « Se soigner par les plantes » est l’un des principes de la médecine conventionnelle. Croire se soigner par les plantes avec l’homéopathie est en revanche un grave contresens, le meilleur exemple en étant le produit star Oscillococcinum, fabriqué à partir de cœur et de foie de canard.

…/…

Source : http://menace-theoriste.fr/lallopathie-nexiste-pas/

 



Source link

Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
free download udemy paid course

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up