Aller à…
RSS Feed

26 février 2021

Archives pour3 novembre 2018

L’armée égyptienne dévoile la cause du crash de son MiG-29M

L’enregistrement et l’identification de l’utilisateur sur les sites web Sputnik par le biais de l’un de ses comptes sur les réseaux sociaux indique l’acceptation de ces règles. L’utilisateur est tenu de ne pas violer, par ses actions, la législation nationale et internationale. L’utilisateur s’engage à s’adresser avec respect aux autres participants de la discussion, aux

l’insoutenable défense française — Kharroubi HABIB

L’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, dont tous les détails révélés ont étayé la thèse qu’il a été commandité par le plus haut sommet de l’Etat saoudien, a fait rappel que celui-ci est également impliqué dans un crime, celui de la guerre génocidaire qu’il dirige au Yémen et sur lequel les pays occidentaux qui le soutiennent

l’Allemagne a versé discrètement près de 50 millions d’euros à des rebelles à Idleb…mais ne veut pas dire lesquels

Le Tagesspiegel révèle que le gouvernement allemand a directement financé des rebelles syriens à hauteur de 37,5 millions d’euros. Bruxelles aurait fait de même. Les noms des groupes destinataires de ces discrets versements restent inconnus. C’est lors d’une réponse faite par le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Walter Lindner (social-démocrate) à une question posée par

Hachd al-Chaabi à Sputnik: «nous avons envoyé 20.000 hommes» à la frontière syro-irakienne

International 13:53 03.11.2018(mis à jour 13:55 03.11.2018) URL courte Les Unités de mobilisation populaire irakienne, Hachd al-Chaabi, ont expliqué à Sputnik ce que leurs 20.000 hommes font à la frontière syro-irakienne. Selon les milices, ce redéploiement des forces s’explique par l’avancée des terroristes. Près de 20.000 membres des Hachd al-Chaabi (Unités de mobilisation populaire) irakiens

La renaissance du fascisme sous une forme moderne — John PILGER

Le fascisme est considéré comme de l’histoire ancienne, comme dans ces vieux films tremblotants de chemises noires marchant au pas, leur criminalité aussi terrifiante qu’évidente. Et pourtant dans nos sociétés libérales, alors même que des élites va-t-en guerre nous poussent au devoir de mémoire, le danger grandissant d’une forme moderne du fascisme est ignoré. Car

Brexit: est-il vraiment possible de quitter l’UE?

Alors que les négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sont au point mort, qu’impliquerait une sortie sans accord? Bruxelles y met-elle de la mauvaise volonté pour «punir» les Brexiters? Anne Macey de Confrontations Europe et Jeremy Stubbs du Parti conservateur britannique en débattent avec Jacques Sapir dans Russeurope Express. Source link

Pleure, ô pays bien-aimé

La fuite, l’exil, l’exode de presque un quart de la population. Pourtant, ce pays n’est pas en guerre. Ce sont les plus éduquée (médecins, avocats, ingénieurs) qui sont partis. Les conséquences s’en feront sentir dans une dizaine d’années. Le chômage touche plus de 23% de la population active (48% pour les moins de 25 ans).

Articles plus anciens›› ‹‹Articles plus récents
Défiler vers le haut