International

URL courte

Les Unités de mobilisation populaire irakienne, Hachd al-Chaabi, ont expliqué à Sputnik ce que leurs 20.000 hommes font à la frontière syro-irakienne. Selon les milices, ce redéploiement des forces s’explique par l’avancée des terroristes.

Près de 20.000 membres des Hachd al-Chaabi (Unités de mobilisation populaire) irakiens ont été dépêchés à la frontière avec la Syrie où les terroristes de Daech* intensifient leurs activités, a annoncé à Sputnik le commandant d’une unité des Hachd al-Chaabi, Zeki Muratli.

«Ces derniers jours, Daech* progresse vite dans la région frontalière. Les terroristes ont notamment délogé les Forces démocratiques syriennes (FDS) du village de Bagoz, à la frontière irakienne. Dans ce contexte, nous avons envoyé 20.000 combattants dans cette région pour renforcer la protection de la frontière et empêcher les terroristes de pénétrer en Irak», a indiqué M.Muratli.

Selon les données obtenues par Sputnik de sources au sein des Hachd al-Chaabi, les terroristes de Daech* résistent aux frappes portées par l’alliance arabo-kurde FDS. Ils ont repris le contrôle du gisement pétrolier de Kishmah, à l’est de Deir ez-Zor, ainsi que du village syrien de Bagoz.

*Organisation terroriste interdite en Russie





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *