International

URL courte

La maison où l’ex-espion russe Sergueï Skripal a habité jusqu’à son empoisonnement en mars attire touristes et journalistes russes, a déclaré à Sputnik une policière qui monte la garde près de ce bâtiment. Elle ne sait pas ce que deviendra le logement de M.Skripal.

La maison de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal empoisonné à Salisbury attise la curiosité des touristes et journalistes russes, a annoncé à Sputnik une policière qui surveille le bâtiment.

«Ici, je vois beaucoup de gens de la Russie, surtout des journalistes. Peut-être, c’est lié aux événements récents qui se sont produits au cours de l’enquête surcette affaire», a-t-elle indiqué.

L’interlocutrice de Sputnik ne sait pas ce que deviendra la maison de M.Skripal.

«À vrai dire, je ne sais pas. Nous montons encore la garde ici», a-t-elle expliqué.

À l’heure actuelle, le logement de l’ex-espion gardé par la police est fermé, l’entrée en est interdite. Des caméras surveillent tout ce qui se passe autour.
L’administration de Salisbury n’a pas répondu à la question de Sputnik sur la vente ou d’un démolition possible du bâtiment.

Quant au banc sur lequel M.Skripal et sa fille Ioulia avaient été découverts empoisonnés en mars, il a été démoli. Maintenant, il y a un marché qui est ouvert chaque weekend à ce lieu

«Nous allons souvent sur ce marché. Il y a les courses fermières et des produits frais. Bien sûr, nous savons ce qui s’est passé ici. Mais la vie continue», a raconté à Sputnik une habitante de Salisbury.

L’ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés en mars dernier à Salisbury et retrouvés inconscients aux abords d’un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d’être derrière cet empoisonnement.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *