International

URL courte

Après l’échec du lancement du Soyouz MS-10 qui devait transporter un nouvel équipage à bord de l’ISS, un intérêt particulier est accordé à la vie des astronautes et à leurs émotions. Néanmoins, selon le Russe Sergueï Prokopiev, les astronautes craignent surtout que leur mission soit annulée.

Les astronautes craignent surtout qu’un vol prévu n’ait pas lieu, a reconnu le cosmonaute russe Sergueï Prokopiev, membre de la Station spatiale internationale, lors d’une téléconférence avec l’Université d’État de Moscou dans le cadre du Festival des Sciences NAUKA 0+.

«Ils pensent à ce que tout se passe bien», a-t-il ajouté.

Le 13 octobre un accident impliquant un lanceur Soyouz-FG est survenu pour la première fois en 35 ans. Le lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-10 qui a décollé du cosmodrome de Baïkonour avec le Russe Alexeï Ovtchinine et l’Américain Nick Hague à son bord, a connu une panne deux minutes après son départ. Le système d’évacuation de l’équipage s’est correctement déclenché et la capsule du Soyouz MS-10 s’est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan.

La commission d’enquête a entamé ses travaux à Baïkonour.

À bord de l’ISS se trouvent actuellement trois astronautes, l’Allemand Alexander Gerst, l’Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev. Le prochain vol, synonyme de retour sur Terre pour Alexander Gerst, géophysicien et volcanologue, est prévu pour le 13 décembre.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *