Le court-métrage, intitulé “Ama”, a été présenté lors de la Journée internationale de la femme, qui a eu lieu le 8 mars 2018. Apparemment, la danse est dédiée à toutes les femmes du monde.

Lorsqu’on lui a demandé ce qui avait inspiré le projet, Gautier a répondu : J’ai voulu mettre dans ce film ma plus grande douleur en ce monde. Pour qu’elle ne soit pas trop crue je l’ai enrobée de grâce. Pour qu’elle ne soit pas trop lourde je l’ai plongée dans l’eau. Je dédie ce film à toutes les femmes du monde.”

“Ama est un film muet. Il raconte une histoire que chacun peut interpréter à sa façon, en fonction de sa propre expérience. Il n’y a pas d’imposition, seulement des suggestions”, a-t-elle expliqué.

Alors que la danse se termine, Gautier est apparemment libérée de sa “prison”. Alors qu’elle expire le dernier soupçon d’air de ses poumons, elle remonte à la surface, laissant derrière elle une traînée de bulles.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *