Go to ...

Archives

RSS Feed

28 February 2020

La retraite dorée de François Fillon



Rédigé par Notre équipe le 05 octobre 2018.

Il y a quelques jours, François Fillon a refait surface. Non, l’ancien Premier ministre ne tente pas un retour en politique. S’il fait reparler de lui, c’est parce que de nouveaux éléments sur ses démêlés avec la justice sont parvenus jusqu’aux oreilles des journalistes. En plus des fameux costumes offerts par le pape de la Françafrique, Robert Bourgi, la nouvelle recrue de Tikehau Capital aurait bénéficié d’au moins 4 600 euros de chemises de luxe. Une somme délirante, mais toutefois loin des rémunérations dont jouit désormais le jeune retraité de la politique.

La finance et la politique sont deux mondes qui se côtoient de très près. Alors que le banquier Macron prenait le chemin de l’Elysée, Fillon l’a croisé en sens inverse en passant de Matignon au très convoité poste d’associé de Tikehau Capital. Un groupe incontournable de la finance de haut vol qui a dégagé plus de 72 millions d’euros de résultats en 2016. Il n’aura fallu que trois mois à Fillon pour rebondir. Un exploit qu’il doit son aptitude à « traverser la rue » ou plutôt à l’entregent de sa prêtresse de la communication, Anne Méaux, qui compte parmi ses riches clients les fondateurs de Tikehau Capital.

Fillon semble avoir fait un choix judicieux au regard de sa rémunération estimée, selon Capital, à environ 300 000 euros par an sans compter l’intéressement aux bénéfices qui pourrait doubler ses revenus. Avec de telles sommes, Fillon devrait désormais être en mesure de se payer ses propres costumes et chemises. Une chose dont il semblait incapable lorsqu’il était à la tête du Gouvernement. En effet, le sulfureux avocat Robert Bourgi aurait pris soin de lui offrir des chemises pour un montant total de 4 600 euros. Une somme qui doit faire sourire le Fillon nouveau, mais qui lui a permis de ne pas se présenter en guenilles du temps aride de la politique.

François Fillon et Jean-Pierre Denis, pour le meilleur et pour l’argent

En fait, seul l’argent a changé pour Fillon, car il continue de côtoyer de sacrés loustics. Au sein du conseil d’administration de Tikehau Capital, il a le plaisir de retrouver un certain Jean-Pierre Denis, avec lequel il partage le souci des grosses rémunérations. Car Denis n’est pas qu’un administrateur dont la présence à plusieurs conseils d’administration est grassement rémunérée. Denis est avant tout le patron d’Arkéa, une banque mutualiste qui est partie en guerre contre la Confédération nationale du Crédit Mutuel dont elle dépend.

Le conflit fait rage depuis de longs mois et Mediapart a démontré que l’indépendance voulue par le frondeur cachait en fait une probable opération d’introduction en Bourse avec… Tikehau Capital en chef d’orchestre. Le monde est petit et très parisien – loin des valeurs mutualistes et régionales portées par Denis. Un patron qui bénéficie d’une rémunération de l’ordre de 1,6 million d’euros par an. C’est plus que la plupart des patrons du CAC 40 et c’est largement assez pour attirer des Fillon qui n’approchent plus que ce qui brille.





Source link

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy course

Tags: , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up