Cette banalisation des antidépresseurs est l’œuvre, selon lui, des laboratoires pharmaceutiques: “Le point de départ, c’est les grandes firmes de l’industrie pharmaceutiques, il y en a 8 ou 10 qui se font chaque année 100 milliards de dollars de vente, qui représentent en Bourse des milliards et qui sont d’une puissance de frappe supérieure à toutes les autres industries, excepté les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon, ndlr). Un seul grand laboratoire, c’est 3 fois Boeing… Il y a les GAFA, l’industrie pharmaceutique et les banques qui dirigent le monde”.

Et si les médecins en prescrivent, c’est qu’ils n’ont pas toutes les informations, estime-t-il: “Les médecins sont endoctrinés mais ils n’ont pas le temps de s’informer, ça prend 6 heures par jour. Ils lisent ce qu’on leur dit, et ces publications sont entièrement financés par l’industrie pharmaceutique”.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *