Aller à…
RSS Feed

27 septembre 2020

Les projets pour la flotte des sous-marins russes dévoilés par les médias US




D’ici 2024, la Russie devrait équiper sa Marine de huit sous-marins nucléaires dernier cri dotés de missiles hypersoniques, selon les médias américains.

La flotte de sous-marins russes équipés de missiles supersoniques sera pleinement opérationnelle d’ici 2024, annonce la chaîne télévisée CNBC en se référant à une source familière avec les comptes rendus du renseignement américain.

Selon cette dernière, d’ici 2024, le nombre de sous-marins russes dernier cri devrait atteindre le chiffre de huit. En outre, selon la chaîne, pour atteindre cet objectif, la Russie a réduit les dépenses pour la modernisation de ses navires de surface.

La chaîne attribue à ces sous-marins la classe Boreï 2 ou Boreï A, s’agissant de sous-marins de quatrième génération. Chaque sous-marin est capable de porter 20 missiles Boulava dont chacun est équipé de dix ogives nucléaires hypersoniques. De cette façon, note la chaîne, un seul sous-marin Boreï 2 est capable de lancer 200 missiles hypersoniques — «une menace que les États-Unis sont incapables de parer pour le moment ».

Auparavant, la chaîne CNBC a annoncé que les missiles hypersoniques Kinjal et le système Avangard seront opérationnels d’ici 2020.

Actuellement, la Marine russe est équipée de trois croiseurs sous-marins lance-missiles du projet Boreï. Le Iouri Dolgorouki fait partie de la Flotte russe du Nord, alors que les bâtiments Alexandre Nevski et Vladimir Monomakh sont en service dans la Flotte russe du Pacifique. D’ici 2020, un sous-marin nucléaire de plus serait opérationnel, s’agissant du submersible du projet modernisé 955 Boreï A, Kniaz Vladimir.





Source link

Mots clés: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut