Aller à…
RSS Feed

24 septembre 2020

Pas de travail en France ? Pôle emploi propose aux chômeurs de s’exiler en République tchèque… – Les moutons enragés



Si vous êtes intéressé, la République Tchèque a gardé sa monnaie, la couronne tchèque vaut 0,039€, la valeur approximative de 100 CZK (couronnes) est de 4 EUR / 5 USD. Voir la fiche du pays. Si nous avions gardé le Franc… Partagez ! Volti

Source Le Parisien via Aphadolie

L’Ambassade de France en République tchèque et Pôle emploi viennent de lancer une opération séduction baptisée « Czech emploi ».

Ils sont une dizaine de candidats, assis et concentrés, à écouter tour à tour leurs interlocuteurs leur vanter les mérites de la République tchèque en scrutant les documents projetés au tableau. Tous sont inscrits au service mobilité internationale de Pôle emploi. L’attaché de l’ambassade se charge des préliminaires : « 150 offres sont ouvertes aux Français chaque jour. La langue est particulièrement recherchée même si l’anglais est presque indispensable ».

Les visages se détendent en apprenant qu’il n’est pas nécessaire de parler tchèque. C’est encore le représentant de l’ambassade qui abordera immédiatement la question du salaire, admettant que « 1500 € brut par mois ça parait peu, mais la vie est 40 % moins chère qu’en France. ». Et, avec un taux de chômage parmi les plus bas d’Europe (2,4 %), le pays, où sont installées environ 500 entreprises françaises, offre, semble-t-il, des débouchés aux candidats à l’exil puisque 250 000 postes y seraient actuellement vacants.

« La République tchèque propose de nombreuses opportunités d’emploi pour lesquelles les compétences françaises sont recherchées. », confirme-t-on à la direction nationale de Pôle emploi qui reconnaît que « cette destination est méconnue, la mobilisation du public sur cette destination n’est pas spontanée et demande un réel investissement dans l’information sur les conditions de vie et travail, le marché de l’emploi et les différences culturelles. »

Une enveloppe de 750 € pour s’installer

A La Madeleine, commune du Nord située entre Lille et Tourcoing, pour finir de rassurer les candidats, les représentants de Pôle emploi déroulent le programme des aides à la mobilité, comme une enveloppe de 750 € pour s’installer ou le financement de cours de tchèque.

L’assistance, plutôt jeune, écoute ensuite l’enthousiasme de Chloé, partie en stage d’étude à l’Institut français de Prague, et qui s’y est installée depuis deux ans et demi : « C’est vrai que je ne gagne pas autant qu’en France, mais je ne me prive de rien et surtout pas de restos qui sont beaucoup moins chers ».

Dans l’assistance, Cédric Bonnouvrier n’en a pas raté une miette. À 24 ans, ce jeune lillois titulaire d’un master d’histoire de l’Art, peine à trouver du boulot : « Je fais quelques missions de guide conférencier, mais je ne peux pas en vivre. J’aimerais partir en République Tchèque parce que je suis passionné de patrimoine et que là-bas c’est le paradis ! Le salaire me convient, à en croire Chloé on vit très bien. Si je peux faire un doctorat tout en travaillant ce serait parfait mais de toute façon, si ça marche, je compte bien y rester ! » lance-t-il avant d’aller à la rencontre des représentants de l’ambassade.

Après Rennes (Ille-et-Vilaine) et La Madeleine, « Czech emploi » va poursuivre son tour de France. Les représentants de l’Ambassade seront ce mercredi à Angers, demain à Dijon et le 27 septembre à Calais.

Pôle emploi cible aussi l’international

Sachez-le. Il est possible de partir en Espagne, en Italie, au Canada ou en République tchèque tout en étant accompagné par les services de Pôle emploi. « Nous pouvons mettre en relation des demandeurs d’emploi avec les services administratifs des pays concernés, indique-t-on à Pôle emploi. Des coups de pouce financiers peuvent même être proposés, selon le profil de la personne en question. Certaines agences disposent d’un service mobilité internationale. », poursuit-on.

Des cours de langue en ligne et des offres d’emploi à l’international sont proposés en ligne par l’agence publique qui compte sur le territoire cent conseillers en « mobilité internationale », mais reste discrète sur le montant des sommes allouées aux personnes désireuses de s’expatrier.

Source :

https://www.czechemploi.fr/

http://www.leparisien.fr/economie/emploi/des-chomeurs-du-nord-invites-a-s-exiler-a-prague-19-09-2018-7894182.php

Via Aphadolie

Voir aussi:

 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut