Les Etats-Unis de Trump menacent des pires foudres les magistrats de la Cour Pénale Internationale (CPI), qui osent apparemment s’intéresser à des cas de crimes états-uniens en Afghanistan et israéliens en Palestine.

Le comportement de l’institution onusienne, qui jusqu’à présent s’est focalisée exclusivement sur les agissements de dirigeants africains, serait-il en train d’évoluer ?

Le Collectif Palestine 69 a demandé son point de vue à notre ami Gilles Devers, avocat lyonnais actif de longue date dans la défense des droits du peuple palestinien.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *