Aller à…
RSS Feed

25 septembre 2020

enquête sur le mal absolu (vidéo)



La face cachée du Diable, est un documentaire de la série Dossier Paranormal, qui pénètre dans les coulisses de l’église catholique et de ses exorcismes et va à la rencontre de celles et ceux qui ont vu le Diable pour répondre à une question : Si le Diable existe, à quoi ressemble-t-il ? Obsédé par la traque de l’ailleurs, un enquêteur, qui refuse de dévoiler son nom et son visage, tente de percer les mystères de ce sujet du paranormal. 

L’enquêteur : “Je ne vous dirai pas mon nom. Vous ne verrez jamais mon visage. Vous me croiserez sans me voir. Mon passé était glorieux. Dans mon domaine, j’étais considéré comme le meilleur. Le meilleur, jusqu’à ce jour maudit. Jusqu’à l’enquête de trop…”


C’est ainsi que cette série d’enquêtes exclusives Dossier Paranormal est introduite, ouvrant une porte que peu d’enquêteurs osent ouvrir. Autant de sujets abordés avec une méthodologie propre à notre fameux inconnu. Interviews, reconstitutions, témoignages, expériences, autant de moyens pour tenter de percer le mystère du surnaturel, du paranormal.


Les termes de diable, Satan, Lucifer, démon, Belzébuth, Belial, Méphisto…, sont souvent employés comme synonymes. Autres noms du Diable ou de Satan : Le prince de ce monde, le prince des ténèbres, le Malin, le Mauvais, le Tentateur, le chef des démons, le Maître de l’enfer… Dans la religion musulmane, le Diable s’appelle Iblis ou Chaytan.

La coexistence, même pacifique, d’un Dieu tout puissant prétendu Bon avec le Mal, personnifié en Satan, n’est pas sans poser quelques problèmes de cohérence à la théologie chrétienne.

Pour éviter de faire du christianisme une religion dualiste où le Bien et le Mal deviendraient deux divinités d’égale importance, l’Église a décrété, lors du concile de Latran, en 1215 : “Le Diable et les autres démons ont été créés par Dieu bons par nature, mais ce sont eux qui se sont rendus eux-mêmes mauvais.” Habile façon de dédouaner Dieu. Il s’agit là d’un des points faibles de la théologie chrétienne.

Pour certains psychologues, Satan représenterait l’homme lui-même et tout ce qu’il renferme comme perversions pouvant le conduire à sa perte.

Il serait également le symbole de “l’exaltation imaginative”, principe du mal que l’homme se ferait à lui-même, la forme la plus “pernicieuse” étant l’exaltation imaginative vis-à-vis de soi, c’est-à-dire la vanité.

Le serpent de la Genèse symboliserait le désir subtil qui monte de l’inconscient. Séduit par l’idée de devenir des égaux de Dieu, Adam et Eve s’exaltent mutuellement. Le serpent de la tentation se glisse alors dans la faille ouverte par l’imagination.

Le Diable a suscité un grand intérêt depuis des millénaires. On l’a représenté comme un fantôme, un croque-mitaine, un revenant, ou encore un homme charmeur à l’air diabolique habillé tout de rouge avec des cornes et portant une fourche. On l’a même présenté sous l’épithète nébuleuse de “génie du mal”, ou comme étant la cause de toute la méchanceté des Êtres humains.

Plusieurs personnes sont familières avec l’expression anglaise “the devil made me do it”. Bien que ces descriptions soient communes, elles sont toutes fausses ! Même amalgamées, elles sous-estimeraient malgré tout la réalité de cet esprit déchu.

Aujourd’hui, il est pratiquement impossible de regarder autour de soi sans tomber sur quelques références à propos du Diable ou des démons.

Allumez la télévision. Allez au cinéma. Entrez dans une librairie, certains monuments, l’aéroport de Denver aux USA… Jusqu’à quel point le sujet du Diable, des démons, des anges ou, en général, du monde des esprits est-il mentionné ? Il existe des séries télévisées entières qui portent sur ce sujet et il y en a de nouvelles à chaque saison.

Il y a maintenant bien des années que les films ont fait du Diable un de leur sujet favori, mais, de nos jours, ces films apparaissent plus fréquemment et ils sont de plus en plus curieux, bizarres, étranges, macabres et terrifiants, qu’ils ne l’étaient auparavant…

Si le diable existe, il est forcement incarné dans les élites les plus puissantes du monde, le petit pourcentage de ces hommes qui dirigent le monde et qui veut réduire la population mondiale de 7 milliards d’Êtres humains à seulement 500 millions, ces mêmes “hommes” qui nous imposent des vaccins mortels, nous empoisonnent avec les Chemtrails, ruinent certains pays en faisant toujours plus de guerres, suppriment les libertés et le pouvoir d’achat des gens, nous mettent en esclavage, qui prônent la pauvreté… Bref, oui, on peut dire vu ces faits, que le Diable existe bel et bien !

A notre époque dite “civilisée”, ne pourrions-nous pas vivre toutes et tous sur cette planète en toute liberté, dans la joie, l’amour, l’harmonie entre peuples, sans guerre, sans faim ni soif, sans pauvreté, sans destruction de l’environnement, etc., si les humains étaient plus intelligents en ne laissant pas nos dirigeants nous manipuler… ?



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut