Aller à…
RSS Feed

22 septembre 2020

Protégeons nos enfants contre Linky dans les crèches et écoles… – Les moutons enragés



Le 4/07/2018 :

Bonjour à tous,

Si vous avez manqué le magazine d’Envoyé Special du 14 juin 2018, consacré au compteur Linky, vous pouvez le visionner par ce lien :
https://www.youtube.com/watch?v=IcXvuX4VrFI

Pour la santé et la sécurité de nos enfants, merci de poursuivre la diffusion de notre pétition.
A très vite.

Le 23/05/2018 :

Bonjour,
Voici le 2ème épisode de l’analyse sur les données personnelles.

Question : Est-il possible d’avoir accès aux données personnelles ?

    1. Techniquement, c’est possible.

– ENEDIS se vante de pouvoir, grâce au compteur Linky, piloter à distance les appareils : « Il transmet des données de consommation et reçoit des ordres à distance. » Enedis

– le concentrateur (qui regroupe toutes les données) est loin d’être invulnérable puisqu’il est équipé du logiciel Java, le logiciel le moins sûr du marché (Cf. Secunia et Flexera), ce que confirme la presse spécialisée :

« Java : un logiciel vulnérable à désactiver plus que jamais » ZDnet – 11 janvier 2013

    1. Pratiquement. D’autres l’ont fait.

En Espagne et en Allemagne, des hackers se sont introduits dans le système des compteurs.
En Espagne

« On peut aussi rajouter des fonctionnalités, en modifiant le firmware, ou simplement siphonner les données des autres compteurs pour se constituer une petite base de données. » 01net – 17/10/2014
En Allemagne

« des Hackers viennent en effet de démontrer qu’il était possible d’intercepter les données transitant entre un compteur d’électricité de nouvelle génération et la compagnie d’électricité.
Et si l’on analyse ces données, on peut alors connaître le nombre d’ordinateurs ou de téléviseurs présents dans un domicile […] Ces bidouilleurs ont aussi pu modifier les données envoyées …» Nikopik – 12 janvier 2012

« Des compteurs, de la marque allemande Discovergy (déployés en Allemagne), ont été piratés. Par la suite, les hackers pouvaient identifier le nombre exact d’appareils connectés dans un foyer, connaître le programme regardé à la télévision, trafiquer les données envoyées par le compteur (pour faire croire par exemple à une non-consommation d’électricité). Bref, une fois piraté, le feu est vert et tout est possible. » Cnet –  20 février 2013Lors du 33° Congrès sur « le chaos des communications internet », qui a réuni à Hambourg prés de 10 000 hackers et experts de la sécurité, un responsable d’une entreprise de sécurité informatique a passé en revue tous les dangers que font courir aux utilisateurs les « compteurs intelligents ».
« Pour ce spécialiste, ces nouveaux moyens de mesurer les consommations présentent surtout un risque élevé de piratage. Soit pour lire frauduleusement les données recueillies, soit pour les modifier… ces compteurs ne sont en général protégés que par des codes à six caractères qu’il est facile de casser pour prendre leur contrôle… les vendeurs ou installateurs des compteurs intelligents choisissent les solutions de protection les plus simples et donc les moins coûteuses. La plupart du temps, ces engins ne présentent d’ailleurs aucune protection particulière et il suffit de les relier à distance avec un réseau pour se procurer la liste des mots de passe censés les protéger. » […]
« Pour ce spécialiste, nous allons devoir faire face à une croissance rapide des tentatives de hacking. » Politis – 3 janvier 2017

(Suite au prochain épisode)
Pour nos enfants, merci de continuer à diffuser cette pétition.

Bien à vous.
Le 13/05/2018 :

Bonjour,
En raison de sa longueur, je vous propose une analyse sur les données personnelles en plusieurs épisodes.

Il ne fait plus aucun doute aujourd’hui que le cœur du dispositif Linky repose sur la collecte des données personnelles, pour placer ENEDIS sur le marché concurrentiel des détenteurs de données.
1. Les revendications d’ENEDIS.

Philippe Monloubou, président d’ENEDIS, n’en fait pas mystère :
– « Nous sommes désormais un opérateur de Big Data qui va bientôt gérer 35 millions de capteurs connectés » Journal du Net – 11/07/2016

– « Nous sommes d’ores et déjà un opérateur de Big Data … Nous pouvons rentrer dans la catégorie des acteurs de 2 ou 3.0  » Interview vidéo à Capgemini Consulting – 6/01/2015– « les compteurs intelligents tels que Linky sont autant de capteurs connectés … ENEDIS est devenu un producteur important de données … Nos données peuvent être transformées et croisées avec d’autres … » (La Tribune – 13/09/2017)
2. Les moyens de collecter des données par le dispositif Linky

Le CPL (Courant Porteur en Ligne) injecté dans toute l’installation et les appareils électriques des bâtiments, et qui permet de piloter les appareils à distance ;
L’ERL (Emetteur Radio Linky), module WiFi, sans fil, intégré au compteur Linky, chargé de récupérer les données et les transmettre au concentrateur ;

Le concentrateur qui recueille et analyse toutes les données avant de les transmettre au centre de supervision par téléphonie mobile.
3. La protection des données

Depuis des années, la presse spécialisée met en garde contre la vulnérabilité du système Linky :
– « Des hackers remettent en cause les pratiques des compteurs électriques intelligents. » Clubic – 12/01/2012

« Linky et les compteurs intelligents : bientôt un mouchard chez vous »  Cnet – 20/02/2013– « Les compteurs Linky à la merci des pirates ? »  Techniques de l’ingénieur – 14/03/2016– « Linky : nos données seront-elles en sécurité ? » Social Mag – 20/12/2016– « les dangers que font courir aux utilisateurs les compteurs intelligents … ces nouveaux moyens de mesurer les consommations présentent surtout un risque élevé de piratage ...» (33ème Congrès de Hambourg sur la sécurité Internet) Politis – 3/01/2017
(Suite à la prochaine mise à jour)
Bien à vous.

Le 18/04/2018 :
Bonjour,

Il y a près de 7 millions d’enfants accueillis dans les crèches et les écoles, maternelles et primaires, publiques et privées.
Que nous soyons parent, enseignant, éducateur, assistante maternelle, médecin, pédiatre, personnel de santé, animateur, association, collectif, ou citoyen … nous sommes tous concernés par le présent et l’avenir de nos enfants.

Analyses, études et témoignages ne laissent plus aucun doute sur la nocivité des ondes sur la santé des enfants :

    • Article maisonsaine.ca– Le CPL (injecté dans toute l’installation électrique) et l’ERL (module WiFi) offrent des possibilités techniques, laissant grand ouvert l’accès à ces données.
    • Lettre ouverte du Dr Magda Havas, Professeur à l’Université de Trent au Canada
    • Article sur le Dr Thomas Rau, Directeur de la Clinique Paracelsus en Suisse
    • Vidéo du Dr Martin Blank, Docteur en physique chimie de l’Université de Columbia (USA) :

Médecins et scientifiques mettent tous l’accent sur la nocivité des ondes en fonction de la distance par rapport aux sources d’émission et de la durée d’exposition.
A la crèche ou à l’école, les enfants sont particulièrement exposés.

Distance : que ce soit par les ondes du CPL circulant dans les câbles électriques non blindés, placés dans les cloisons, sols et plafonds, ou que ce soit par les ondes propagées par l’ERL, module WiFi intégré dans le Linky, il n’est pas de lieu ou d’espace à la crèche ou à l’école qui soit préservé des OEM.
Durée : le temps passé par les enfants à la crèche ou à l’école est considérable, de 8 à 10 heures par jour, pendant des semaines, des mois et des années (8 à 10 ans pour la plupart).

Les enfants des crèches ou des écoles maternelles y dorment même, et l’on connait la vulnérabilité des corps exposés aux ondes pendant le sommeil.
En refusant l’installation des compteurs dans ces lieux, nous épargnons aux enfants de subir les effets nocifs des ondes émises par le CPL et l’ERL, pendant ces 8 à 10 heures quotidiennes passées dans les crèches et les écoles, ce qui réduira considérablement le temps d’exposition et préservera leur santé.

Pourquoi agir pour les crèches et les écoles ?
Parce que de nombreuses actions générales contre ces compteurs sont menées pour l’information de chaque citoyen, et que nous ne devons pas oublier les enfants.

Parce que, dans les crèches et les écoles, les enfants ne sont plus sous la responsabilité des parents, mais confiés à d’autres autorités, censées les protéger et garantir leur santé et leur sécurité.
Parce que chaque citoyen est libre de vivre comme il l’entend au sein de son domicile, mais ni l’état ni Enedis ni les maires ni quiconque n’ont à imposer dans toutes les crèches et toutes les écoles, à tous les enfants qui y sont accueillis, un dispositif à risques que les parents n’ont pas choisi, en connaissance de cause.

Parce qu’il existe des lois spécifiques qui protègent nos enfants contre les ondes, et qu’il est urgent de les rappeler à nos élus pour en exiger l’application : Loi Abeille, Loi sur la refondation de l’école, Principe de précaution.
Merci de poursuivre et étendre la diffusion de cette action.

Bien à vous et à nos enfants.
Clacc Léman



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut