Aller à…
RSS Feed

2 décembre 2020

Achat de S-400: le Pentagone s’attend à ce que l’Inde soulève elle-même cette question




Le Pentagone est convaincu que les discussions sur l’achat de systèmes antiaériens russes S-400 par l’Inde seront à l’ordre du jour du premier dialogue ministériel américano-indien qui aura lieu le 6 septembre dans un format «2+2».

James Mattis, secrétaire à la Défense, a fait savoir que Washington s’attendait à ce que la partie indienne aborde elle-même la question de l’acquisition de systèmes antiaériens russes S-400 dans le cadre du dialogue ministériel au format «2+2» avec la partie américaine. À cette occasion, James Mattis et le secrétaire d’État Mike Pompeo se rendent ce mercredi à New Delhi.

«La question des S-400 sera certainement soulevée. J’attends qu’elle le soit par l’Inde. Notre dialogue est très ouvert», a déclaré James Mattis à des journalistes à bord de l’avion qui les emmènent à New Delhi. Ses propos ont été diffusés par le service de presse du Pentagone.

Et de poursuivre:

«Je veux vous rappeler que la liberté veut parfois dire que les pays ne sont pas d’accord les uns avec les autres. Cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas être partenaires. Cela ne veut pas dire que nous ne respectons pas la souveraineté des Etats. Je suis ainsi convaincu que cette question sera abordée.»

Auparavant, les États-Unis s’étaient dits préoccupés par les projets de l’Inde d’acquérir des armes russes, notamment des systèmes S-400, et reconnaissaient la possibilité de l’introduction de sanctions contre ce pays à cause de cela.

Lors de son intervention à la Fondation Carnegie pour la paix internationale à Washington, le secrétaire adjoint américain à la Défense pour les affaires sécuritaires en Asie-Pacifique, Randall Schriver, avait estimé qu’il ne pouvait pas garantir à l’Inde qu’elle serait exemptée de la loi CAATSA (loi sur la lutte contre les adversaires de l’Amérique par les sanctions).

L’accord pour l’acquisition de systèmes antiaériens russes S-400 a été conclu entre Vladimir Poutine et le Premier ministre indien Narendra Modi en octobre 2016. L’été suivant, les USA ont adopté la loi sur la lutte contre les adversaires de l’Amérique par les sanctions (CAATSA), qui menace notamment de sanctions secondaires les pays achetant des armements russes.





Source link

Mots clés: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut