Said Boutefika, frère du président algérien Abdelaziz Bouteflika aurait été récemment à l’origine du licenciement d’un professeur tunisien et d’une infirmière d’origine marocaine exerçant dans l’un des services d’un hôpital à Genève en Suisse où est hospitalisé le chef de l’Etat algérien, rapporte le journal en ligne marocain Bladi.
Selon la même source, le frère du président algérien a exigé des responsables dudit hôpital à ce que les deux fonctionnaires en question soient éloignés. Les raisons réelles de cet éloignement n’ont pas été toutefois révélées. A noter que le chef de l’Etat algérien, est actuellement hospitalisé, selon la même source, dans le service oncologie de l’hôpital cantonal de Genève. Il serait dans un état critique, contrairement aux informations rapportées par les médias algériens qui évoquent des examens de routine.

Suisse: un médecin tunisien licencié à cause du frère de Bouteflika



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *