International

URL courte

Les menaces américaines de frapper la Syrie sous le prétexte d’une attaque chimique ne perturberont pas les projets de l’armée syrienne de chasser les terroristes de la province d’Idlib, d’après le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem.

L’armée syrienne réalisera son plan de libération de la province d’Idlib malgré les menaces de Washington de frapper la Syrie sous le prétexte d’une possible utilisation d’armes chimiques par Damas, a déclaré dimanche le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem.

«Les efforts activement déployés par les États-Unis n’affecteront pas la détermination du peuple syrien et de l’armée syrienne de libérer Idlib et de mettre fin au terrorisme en Syrie», a indiqué le ministre.

Détails à suivre





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *