Aller à…
RSS Feed

19 septembre 2020

tout est prêt pour le prochain massacre sous fausse bannière en Syrie



Syrie : l’armée russe affirme que les Casques blancs ont livré des produits chimiques à des rebelles
La Défense russe a déclaré qu’un stock important de produits chimiques avait été livré à un groupe rebelle à Idlib avec l’aide des Casques blancs, alors que l’armée syrienne s’apprête à lancer une offensive dans cette dernière poche rebelle.
Le ministère russe de la Défense, par la voix du général Alexeï Tsygankov, a assuré le 28 août qu’un stock important de produits chimiques avait été livré aux militants du groupe Ahrar al-Sham à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, avec l’aide de l’organisation controversée des Casques blancs afin de mettre en scène une attaque chimique qui servirait à pointer du doigt la culpabilité du gouvernement syrien et à organiser une nouvelle intervention militaire. L’armée syrienne est engagée dans cette région, dernière poche du pays contrôlée par les djihadistes.

L’armée russe a déclaré avoir reçu des informations de plusieurs sources de la province d’Idlib. «Un important stock d’agents toxiques a été transporté dans la ville de Saraqib [à l’est d’Idlib] sur deux camions venant du village d’Afs [à environ cinq kilomètres]», a ainsi déclaré dans un communiqué le général Alexeï Tsygankov, du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. Selon lui, les produits chimiques auraient été livrés à un dépôt d’armes utilisé par le groupe Ahrar al-Sham, «accompagné de huit membres de l’organisation des Casques blancs». D’après ce communiqué, «plus tard, une partie du chargement a été placée dans des barils en plastique non marqués et transportés vers une autre base dans le sud d’Idlib afin d’user d’armes chimiques et de reprocher aux forces gouvernementales d’utiliser des substances toxiques contre des civils».

——-

Damas: les Casques blancs ont kidnappé 44 enfants pour scénariser une attaque chimique

Les Casques blancs ont kidnappé 44 enfants pour la mise en scène d’une attaque chimique à Idlib, a déclaré le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Mouallem.

Lors d’une conférence de presse à Moscou, le ministre syrien des Affaires étrangères a déclaré qu’afin de scénariser l’attaque chimique à Idlib, les Casques blancs ont kidnappé 44 enfants.

«Ce sont les services de renseignement britanniques qui sont derrière la création de pseudo-organisations telle que les Casques blancs, ce sont eux qui les financent et les dirigent. Ils étaient derrière l’organisation des scénarios montés de toute pièce de recours aux armes chimiques et maintenant ils préparent une évolution similaire de la situation sur des armes chimiques à Idlib», a fait savoir le chef de la diplomatie syrienne, Walid al-Mouallem.

Et de poursuivre:


«Selon nos informations, ils viennent de kidnapper 44 enfants dans la zone d’Idlib pour la réalisation de cette mise-en-scène aux armes chimiques».

Il a d’ailleurs souligné que Damas essayait d’éviter une effusion de sang, même si le Front al-Nosra* sabotait ces opérations de l’armée syrienne:

«Nous ferons le maximum d’efforts pour éviter d’éventuelles victimes parmi les civils et une effusion de sang en général. Néanmoins, les terroristes du Font al-Nosra* entravent ces projets.»

* Organisation terroriste interdite en Russie

Fawkes: On assiste à un scénario de type “La Ghouta” bis (normal, la propagande de guerre est rarement originale. On ne change pas un scénario qui a fait ses preuves et la population avale plus volontiers un mensonge auquel il a déjà goûté). Après 4 mois de calme plat sur le sujet, Macron s’est comme par hasard remis à gesticuler pour dire qu’il était prêt à effectuer de nouvelles frappes contre Damas dans le cas où la Syrie utiliserait des armes chimiques. S’il fallait encore une preuve que les terroristes agissent mains dans la main avec l’OTAN…



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut