Aller à…
RSS Feed

30 septembre 2020

Guerre de l’information, taupes, retournements et tromperies pour un Nouvel Ordre Mondial, les cas Wikileaks et InfoWars (VT)



Fausse victimisation: Julian Assange et Alex Jones les sbires de l’état profond

Ce n’est pas un secret qu’à la fois InfoWars et Wikileaks ont été créés pour ceux dont la prise de décision s’effectue sous la ceinture. (G.)

La plus grande mesure de censure actuelle couvrant les médias de masse et les réseaux sociaux implique de bloquer toute information reliant Julian Assange et InfoWars (d’Alex Jones) au Mossad.

Essayez pour voir de relier cet article (NdT: l’original e anglais) en hyperlien sur Facebook et voyez si vous y parvenez.

Cette censure touche aussi les médias russes. Ils ont édité et censuré toute info sur Assange et même Jones depuis des années, enlevant soigneusement toute mention faite de liens avec le Mossad ou la famille du crime organisé Bronfman au Canada, qui d’après Jeff Rense, les chapeaute tous les deux.

Quand VT a été complètement banni de Facebook, vous ne pouvez même pas y écrire “Veterans Today” sans obtenir un message d’erreur, Jones n’a absolument rien dit. Assange nous connaît très bien aussi. En fait, on a été viré de YouTube pour avoir exposé Assange comme agent israélien.

Google nous a banni il y a longtemps quand nous avons mis sous les feux de la rampe leur programme Google Jigsaw/Idea Groups comme étant un contractant “cynétique” (armé) du Pentagone et du ministère des affaires étrangères, impliqué dans des changements de régime en pays étranger et faisant toujours passer le blâme sur “George Soros”.

Ce fut aussi VT qui les pinça à travailler avec des agences de renseignement étrangères non nommées afin de bidouiller les élections en faveur de Trump. Nous l’avons rapporté à la tête de campagne imbécile de Hillary Clinton et fûmes par la suite interrogés à répétition par le FBI.

Pourtant, lorsque nous allons vers la presse russe, on trouve des choses bizarres. Nous avons de longue date des relations mitigées avec RT et Sputnik (NdT: RIA Novosti). Bien que nous soyons amis et que nous soutenons de manière générale les mêmes valeurs, “généralement”, nous avons néanmoins objecté à maintes reprises sur leur tendance à lécher le cul de Netanyahou et à soutenir ses agents de désinformation tels Jones et Assange. Ils deviennent de plus en plus des médias dits “tabloides”, c’est à dire de la “presse à scandale”.

Il est très clair pour nous que les services de renseignement et de sécurité russes sont soit compromis par l’infiltration d’Israël, soit possèdent leur propre agenda. J’ai personnellement toujours assumé que la Russie protégeait le faux-cul Assange et la routine du “héros sauvant le monde” par simple stupidité. Quand vous êtes en relation réelle avec Moscou et Washington, pas les “experts” épouvantails de l’internet, vous y trouvez des gens qui ne font absolument pas attention à ce qui se passe, n’ont aucun accès à l’information réelle ou à l’analyse de qualité et en qui on ne peut pas avoir confiance.

Les vrais personnels du renseignement, pas la CIA ou le FSB, les organisations bidons contemporaines, ces personnels ne parlent pas à leurs gouvernements. Ce serait une totale perte de temps.

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

url de l’article:

https://www.veteranstoday.com/2018/08/07/fake-victimization-assange-and-jones-the-stooges-of-the-deep-state/



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut