Aller à…
RSS Feed

10 décembre 2018

les nitrites font exploser le taux de cancers ! … – Les moutons enragés



Une alerte lancée par Jimmy. Du factuel et un petit peu moins d’égocentrisme, c’est beaucoup mieux pour faire passer le message. J’ai enrichi l’article par la vidéo complète de l’émission d’Élise Lucet en fin d’article pour tout savoir sur les nitrites et, une vidéo en réaction au reportage, de l’industrie de la viande, comparez !  Partagez ! Volti

************

Auteur Jimmy pour Terraponia

Manger de la charcuterie n’a jamais fait office d’alimentation saine, soyons clairs là-dessus. Toutefois, cela fait désormais plusieurs dizaines d’années qu’on sait pertinemment qu’elle est cancérigène. Charcuterie, nitrites et cancers sont intimement liés.

Difficile à croire ? Non, puisque que très simple à expliquer. En effet, lors de la digestion, les nitrites (ou sels nitrités) se transforment dans le corps en nitrosamines au contact avec les protéines de la viande consommée. Selon le toxicologue Théo De Kok, de l’Université de Maastricht, « les nitrosamines sont connus pour provoquer des dommages dans le gros intestin. Cela peut provoquer des ruptures de l’ADN. Cela peut faire muter les cellules en cellules précancéreuses. Et c’est, bien entendu, quelque chose qu’il vaut mieux éviter ».

Les nitrosamines, la véritable origine du cancer colorectal !

Pour reprendre les propos du toxicologue : « si vous n’êtes pas exposé aux nitrosamines, la cellule est intacte, bien ronde. Mais à un niveau important d’exposition [aux nitrosamines], cela casse votre ADN. Votre cellule ressemble un peu à une comète. La destruction est vraiment très importante. Et plus vos cellules ressemblent à cela, et plus vous avez de risques qu’elles deviennent pré-cancéreuses. Ce genre de dégâts peut apparaître assez rapidement. […]. Cela arrive vraiment très vite, et cela ne se produit pas qu’en laboratoire. Mais aussi dans le corps humain. »

Selon ses dires, en supprimant les nitrites de l’alimentation, cela créerait une différence de dizaines de milliers de cancers colorectaux en moins tous les ans … que ce soit en Europe ou aux États-Unis, et partout ailleurs où de telles substances sont consommées.

Vous n’êtes pas convaincus ? Vous vous demandez encore d’où peuvent provenir mes sources ? Pas de panique, messieurs et mesdames de l’agro-industrie ! Mes sources sont officielles, nombreuses et factuelles.

Pour vous faire plaisir, comme toujours, voici l’extrait de la vidéo officielle – signée Cash Investigation, donc France 2 – dont sont issues mes sources. Vous le savez, Terraponia est en paix … mais pas dupe pour autant. Faire l’autruche n’est pas une pratique très appréciée par ici.

Voir extrait vidéo sur les conséquences des nitrites
L’OMS à la rescousse … !

Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Nom d’un petit cochon, il me faut sortir l’artillerie – de la paix – lourde. Je préfère préciser.

Mais oui, vous le savez maintenant. Je suis juste là pour aider les gens à rétablir leur santé, c’est tout ! D’accord, on a compris que les industries sont bien plus rentables lorsqu’il s’agit de rendre les gens malades, de les affaiblir ou de les tuer (in)directement. Néanmoins, dans un effort de paix et de bienveillance humaine, comprenez que la bonne santé des gens est l’idéal à atteindre, en plus d’être un droit fondamental. Mince alors : c’est écrit dans les Principes de la Constitution de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Eh oui, il est écrit comme suit que : « la possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soit sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale ».

Terraponia, grâce à cet art qu’est la Nutrithérapie, ne fait que suivre les préconisations de l’OMS. Le site veille à la bienveillance des autres en leur permettant d’atteindre le meilleur état de santé qui soit.

Si, messieurs et mesdames de l’industrie, vous êtes hors-la-loi, il faut s’en plaindre à l’OMS … et pas à moi. En plus, l’OMS est une création institutionnelle de la famille Rockefeller. De fait, je vous saurai gré de vous plaindre au concepteur … et non à l’applicateur des principes de bienveillance énoncés dans leur Constitution, ahah.

… et puis le CIRC, aussi !

Bon, passons au CIRC. Oui, je sais : ils ont trouvé le bon nom ! En effet, lorsqu’on regarde de près ce qu’il s’y passe, des yeux avertis ne peuvent pas manquer de dire que c’est véritablement un gros CIRQUE ! Et puis, dans un CIRC, on y trouve beaucoup de clowns. Toutefois, allez savoir pourquoi, les clowns se sont un jour dit qu’il fallait être sérieux. Oui, c’était la première fois de leur vie !

Dès lors, qu’ont-ils choisi de nous pondre ? Ah, une vraie merveille, disant ceci :
« Le CIRC s’est basé sur plus de 800 études pour ranger la viande transformée dont fait partie la charcuterie dans la catégorie des agents cancérogènes pour l’homme (Groupe 1). Ce classement a été établi sur la base « d’indications suffisantes selon lesquelles la consommation de viande transformée provoque le cancer colorectal chez l’homme ». « Ce risque augmente avec la quantité », selon le Dr Kurt Straif, du CIRC ».

Conclusion

Quel plaisir de pouvoir citer France 2, un journal reconnu et officiel et le CIRC. Bien évidemment, à des fins d’informations pertinentes et factuelles ! Terraponia est à la santé ce que maître Jedi est au combat : une force tranquille et bienveillante.

Je vous prie de considérer ces touches d’humour pour ce qu’elles sont, de l’humour satirique ! Vous savez à quel point je ne porte pas la moindre once de considération pour ces institutions médicales et de santé corrompues. Toutefois, dans un système qui fait tout pour faire taire ceux que l’on appelle « lanceurs d’alerte », le meilleur moyen de se protéger reste de retourner la matrice contre elle-même. Son absurdité est patente, latente et évidente, mais elle est difficile à mettre en évidence, pour tout un chacun, à tous les niveaux de la santé et de l’alimentation.

Soutenez Terraponia autant que faire se peut, car le nouveau paradigme alimentaire promis est en marche … et j’ai besoin de vous pour arriver à le faire croître.

Prenez soin de vous et visez votre indépendance en termes de santé avec Terraponia.fr.

Jimmy

Une belle réaction au reportage d’Élise Lucet non ?

FICT Les Charcuteries

Pour conserver les aliments, l’homme a mis des techniques telles que la cuisson, le fumage, le séchage et la salaison. Cette dernière remonterait à 5000 ans puisque cette dernière puisqu’à l’époque les hommes ont constaté que la viande se conservait mieux en présence du salpêtre, également appelé nitrate.

Plus tard, au début du XXème siècle les chercheurs ont découvert qu’au contact de la viande, le nitrate se transformait lentement en nitrite et que c’est cette molécule qui permettait d’améliorer la conservation de la viande. Depuis les années 60, les nitrites sont directement utilisés en très faibles doses dans la fabrication des produits charcutiers. Les nitrites jouent un rôle essentiel dans les charcuteries.

Ils empêchent le développement de bactéries très dangereuses pour l’homme responsables du botulisme, de la salmonellose et de la listériose. De plus leur usage a pour conséquence de donner aux produits leur couleur rosée.

L’utilisation des nitrites dans la charcuterie est très réglementée. Une dose d’incorporation maximum de 150mg de nitrites par kilo de charcuterie a été fixée par la réglementation européenne. Grâce à leur savoir-faire, les charcutiers français, artisans et industriels, sont en dessous de ce seuil et se sont engagés dans le Code des Usages de la Charcuterie à limiter l’utilisation des nitrites d’au moins 20%, soit 120mg maximum par kilo.

Les pouvoirs publics mènent régulièrement des enquêtes auprès des consommateurs pour vérifier que leur consommation quotidienne de nitrites est bien inférieure à la dose journalière admissible déterminée par les autorités scientifiques. Celle-ci correspond à la dose maximal qu’un individu peut consommer chaque jour de sa vie, tout au long de sa vie, sans risque pour sa santé.

Toutes ces précautions sont prises dans le but de contrôler notre consommation de nitrites, car dans certaines conditions les nitrites peuvent se transformer en nitrosamines, substances considérées comme néfastes. Pour prévenir cette transformation, les fabricants utilisent un antioxydant, la vitamine C, également appelée acide ascorbique.

Les nitrites sont essentiels car ils assurent la sécurité sanitaire des charcuteries. Grâce à la maîtrise des techniques de fabrication et à la qualité des approvisionnements, les charcutiers peuvent limiter au strict nécessaire l’utilisation des nitrites, et proposer aux consommateurs des produits qui ne présentent aucun risque pour la santé, dans le cadre d’une alimentation variée et en quantité raisonnable.

 



Source link

Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy paid course free download

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up