Aller à…
RSS Feed

27 septembre 2020

« On sait qu’il y aurait des mouvements d’opinion de rejet massif » — Enfant de la Société — Sott.net



Pour Eric Verhaeghe, essayiste et président de Tripalio, le gouvernement français a une marge de manœuvre très réduite dans l’accueil des migrants. Une politique telle que celle d’Angela Merkel risquerait de braquer durablement l’opinion publique.

bateau

© BERTRAND LANGLOIS. AFP

L’essayiste Eric Verhaegue est revenu pour RT France ce 20 août sur l’accueil en France d’une partie des migrants recueillis lors de la dernière rotation du navire Aquarius à proximité des côtes libyennes.

Une mesure qui divise, dans l’Hexagone, où une partie de la droite a en effet vivement critiqué l’accueil de 60 migrants, tandis qu’un sondage du 18 août indiquait que 54% des citoyens étaient désormais opposés à l’accueil de migrants dans le pays.

« Le gouvernement n’est ni de droite ni de gauche, donc il doit concilier des contradictoires. C’est vrai qu’il y a un marqueur de gauche […] il y a un culte de l’ouverture des frontières qui est d’ailleurs plutôt une valeur de la mondialisation […] C’est assez amusant de voir que la gauche en est porteuse aujourd’hui même si par ailleurs elle peut dénoncer les méfaits de la mondialisation », remarque l’essayiste.

Mais, selon Eric Verhaegue, il est difficile pour Emmanuel Macron de concilier ce souci de solidarité avec la nécessité de ne pas trop cliver l’opinion publique. « On sait aujourd’hui que s’il y avait une politique migratoire en France aussi […] laxiste que celle qui a été menée par Angela Merkel […] il y aurait des mouvements d’opinion de rejet massif », estime-t-il.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut